7 Kislev 5775 / samedi 29 novembre 2014 | Paracha : Veyétsé
 
  Ajouter à mes favoris     Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   ’Hanouka     Pessa’h     Jour de l’holocauste     La periode du Omer             
 
  Toutes les catégories  
 
 
      
 
Roch Hachana  
 
AccueilFêtes et jeûnesRoch HachanaUn sauna pour l'âme
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
              
 

Un sauna pour l'âme     Un sauna pour l'âme

Yom Kipour est un jour tellement sérieux, un jour d'introspection et d'examen de conscience. Mais Yom Kipour est également un yom tov, un jour de fête.



       


Yom Kipour est un jour tellement sérieux, un jour d'introspection et d'examen de conscience. Mais Yom Kipour est également un yom tov, un jour de fête. Ainsi, nous jeûnons et nous nous repentons, mais nous allumons également les lumières des jours de fête ; nous exposons à D-ieu l'ensemble de nos défauts, mais nous mettons nos plus beaux habits de Chabath et nous nous réjouissons. Tout cela est étonnant !
 
 
Yom Kipour. Je ne peux m'empêcher de frissonner. Le temps passe – et à quelle allure ! – et je me sens si loin. Les “portes du moment opportun” se referment; Hachem, aide-nous à retourner vers Toi !
 
Cela semble incongru. Yom Kipour est un jour tellement sérieux, un jour d'introspection et d'examen de conscience, un jour où nous ouvrons notre coeur et où nous pleurons devant notre Créateur. Mais Yom Kipour est également un yom tov, un jour de fête. Ainsi, nous jeûnons et nous nous repentons, mais nous allumons également les lumières des jours de fête ; nous exposons à D-ieu l'ensemble de nos défauts, mais nous mettons nos plus beaux habits de Chabath et nous nous réjouissons. Tout cela est étonnant !
 
La parabole suivante nous aidera à comprendre ce paradoxe :
 
Tous les dimanche matin, Yits'haq se rend à la mine de charbon pour y travailler. Dans cet endroit sombre et poussiéreux, il peine du matin au soir. Le travail est difficile, épuisant. Lorsque la fin de la journée arrive, Yits'haq récite ses prières avec précipitation, mange rapidement le repas que sa femme lui a préparé et s'écroule dans son lit.
 
Cependant, le vendredi après-midi, après avoir fini son travail, Yits'haq pose un immense chaudron rempli d'eau sur le feu. Lorsque l'eau est chaude – extrêmement chaude – il saute dans le chaudron et commence à frotter la poussière noire et la saleté qui se sont accumulées sur sa peau pendant une semaine entière. Cela n'est pas facile et à vrai dire, il arrive souvent que cela soit franchement douloureux. Malgré tout, lorsque l'opération est terminée, Yits'haq éprouve un sentiment merveilleux de joie : celui de se sentir propre, débarrassé de toutes ces impuretés. Ce sentiment est tellement agréable qu'Yits'haq accomplit toute l'opération en chantant avec la joie au coeur.
 
* * *
 
Ce sentiment est celui de Yom Kipour. Avec chaque couche de poussière et de saleté – la rancoeur, la colère, la jalousie, la fierté, l'arrogance, etc. – que nous frottons avec nos larmes et notre repentir sincères, nous éprouvons une nouvelle liberté recouvrée, une propreté spirituelle, une “proximité” avec Hachem grisantes. Et tout comme Yits'haq dans la parabole, notre joie nous fait exploser en chanson !  
 
Puissions-nous mériter de devenir réellement propres.


   
       


New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par Debbie Shapiro
   Revenir à la page d'accueil de Roch Hachana




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Roch Hachana : une voix familière               Encore quelques pas et on y est               Prendre un nouveau départ
 
 Roch Hachana : une voix familière  Encore quelques pas et on y est  Prendre un nouveau départ


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir des articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
     
  •  
     
  •  
     
  •  
     
  •  
     
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Listes Email Listes Email
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar