16 'Hechvan 5782 / vendredi 22 octobre 2021 | Paracha : Vayéra
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Les réponses de rav Arouch             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Bnei Noah  
 
AccueilBnei NoahBnei NoahLa conférence mondiale des Bnei Noah
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

La conférence mondiale des Bnei Noah    

La conférence mondiale des Bnei Noah



Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il n'y a pas beaucoup de Bnei Noah dans le monde. Je pense qu'il y a certainement plus de pandas vivants que de Bnei Noah !

 



Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il n'y a pas beaucoup de Bnei Noah dans le monde. Sans plaisanter, je pense qu'il y a certainement plus de pandas vivants que de Bnei Noah ! Il est exact que leur nombre (celui des Bnei Noah, pas des pandas) augmente. Nous avons toutes les raisons d'être optimistes. Cela en vaut la peine en dépit du défi qui est associé au fait de faire partie d'un tel groupe, un groupe très restreint d'individus. Ceci étant dit, il est également important de se retrouver de temps en temps entre gens qui partagent la même opinion. Les “Noahide Nations” – une organisation américaine pour la Tora centrée sur les Bnei Noah – organisent une conférence mondiale des Bnei Noah. Ceci représente l'opportunité et la chance unique de bâtir une communauté, d'étudier la Tora et – bien sûr – de bavarder dans un lieu agréable : la Floride. J'ai discuté avec Ray Pettersen – fondateur de “Noahide Nations” – à propos de la prochaine conférence des Bnei Noah.
 
BRESLEV ISRAËL : Pouvez-vous nous parler des “Noahide Nations” ?
 
R. PETTERSEN : “Noahide Nations” est une organisation fondée sur l'étude de la Tora pour les Bnei Noah et ceux qui s'intéressent à la Tora. Le but est de faire savoir à toutes ces personnes qu'elles n'ont pas besoin de se convertir pour que D-ieu les aime.
 
Notre site sur internet (“noahidenations.com”) est un mélange d'informations et de dialogue sur la Tora. Il y a une section forum ; un centre d'étude de la Tora grâce auquel les personnes peuvent entrer en contact et recevoir les instructions de rabbins, de femmes juives, de Bnei Noah expérimentés...
 
BRESLEV ISRAËL : Quelle idée y-a-t-il derrière la conférence internationale ?  
 
R. PETTERSEN : Cette conférence doit avoir lieu du 26 juin au 29 juillet en Floride. [Pour plus d'information voir “noahidenations.com”.] Deux idées maîtresses sont à l'origine de notre volonté d'organiser cette conférence. Tout d'abord, il s'agit de mettre en place un processus d'unification du mouvement Bnei Noah dans le monde. En d'autres termes, nous avons besoin de gens qui se considèrent comme leader en Angleterre, au Pays-Bas, au Porto-Rico... – partout dans le monde – et que ces personnes viennent à la conférence. Nous pourrons alors commencer cette unification. Jusqu'à ce jour, les Bnei Noah sont éparpillés dans le monde entier, sans contact véritable entre eux, si ce n'est le réseau internet. C'est la raison pour laquelle notre rencontre de l'été prochain revêt toute son importance.
 
Il existe de nombreuses personnes qui sont impliqués avec “Noahide Nations” à travers le monde. Nous devons développer cet aspect de nos activités. Cela permettra au mouvement des Bnei Noah de pouvoir commencer à se réaliser pleinement et à dévoiler sa destiné pour devenir des “Justes non-juifs” et de propager la vérité d'Hachem aux nations. C'est vrai, nous sommes supposés toujours apprendre et étudier avec des rabbins. Mais cela ne veut certainement pas dire que les Bnei Noah ne sont pas capables de posséder cette connaissance et de devenir à leur tour des enseignants. Cela en fait partie et en mettant en avant ce processus d'unification, nous voulons atteindre rapidement cet objectif.
  
BRESLEV ISRAËL : Pouvez-vous nous parler des aspects du développement communautaire de la conférence ?
 
R. PETTERSEN : Certainement. En fait, il s'agit d'un aspect primordial de la conférence. De nos jours, lorsque vous parlez à une personne juive et que vous lui dites que vous êtes un ben Noah, elle n'a aucune idée de ce que cela signifie. “Qu'est-ce que c'est un ben Noah ?” est la question habituelle que nous entendons dans notre entourage. Il y a beaucoup de personnes qui ne comprennent pas vraiment ce qu'est un “Juste non-juif”. C'est la raison pour laquelle je désirais que cette conférence ait lieu en Floride, un lieu proche d'une ville qui se nomme “Hollywood” et dans laquelle se trouve une très grande communauté juive.   
 
Je voulais tendre la main vers la communauté juive et avoir sa réaction. Celle-ci commence déjà à venir, avant même le début de la conférence ! Les gens se rendent compte qu'en fin de compte, nous sommes dans le même bateau. Il reste un travail immense à réaliser avant que tous les juifs sachent vraiment ce qu'est un ben Noah, son rapport avec Hachem, avec le peuple juif et ce qu'il représente dans le plan général de la rédemption du monde.
 
Le peuple juif doit savoir qui nous sommes. Le seul moyen d'y arriver est d'impliquer directement les deux parties. C'est une des raisons pour laquelle je voulais avoir un nombre important de rabbins connus à la conférence. Ces personnes vont tenir des discours d'une grande richesse et cela permettra à un nombre important de juifs de venir les écouter et d'assister à la conférence. Même si elles ne viennent qu'un seul jour, je serai rempli de joie d'accueillir ces personnes.
  
BRESLEV ISRAËL : Que va-t-il se passer d'autre à la conférence des Bnei Noah qu'il est important de savoir ?
 
R. PETTERSEN : Il y aura l'annonce de la création d'une association scolaire d'aide à domicile pour les Bnei Noah. Nous sommes également en train de mettre en place l'“Association internationale des Bnei Noah de la Tora.” Nous désirons créer un programme d'ordination dans lequel les personnes pourront être formées par des rabbins et par des Bnei Noah qui sont actuellement des leaders communautaire. Nous avons absolument besoin de commencer à développer la communauté Bnei Noah à travers le monde.
 
Comme le dit très bien Sir Edmund Burke : "La seule chose qui est nécessaire pour que le mal triomphe, c'est que les hommes bons ne fassent rien." Ce que nous faisons, c'est quelque chose. Maintenant, le problème est de savoir qui voudra bien se joindre à nous, qui voudra bien monter à bord. 
 
BRESLEV ISRAËL : Ne parle-ton pas d'un sidour (livre de prière) qui sera présenté pour la première fois à la conférence ?
 
R. PETTERSEN : C'est exact. Ce sidour pour les Bnei Noah sera publié et sera disponible à la conférence.
 
BRESLEV ISRAËL : Je crois que beaucoup de Bnei Noah sont solitaires, par défaut. Qu'en pensez-vous ?
 
R. PETTERSEN : Faire quelque chose pour lutter contre l'isolement est notre premier objectif. Lorsqu'une personne a découvert le chemin de la vérité, que peut-elle faire – que pout-on faire – pour l'aider à poursuivre sa recherche spirituelle ? C'est ce qu'Hachem nous demande : qu'est ce que cela signifie d'être un serviteur, le serviteur de D-ieu ? Cela signifie beaucoup de choses. Une d'entre elles consiste à faire connaître la vérité du Créateur du monde. Nous devons être ce véhicule qui transmet la parole d'Hachem aux citoyens du monde.
 
BRESLEV ISRAËL : Merci et bonne chance ! 




New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par Alice Jonsson
   Revenir à la page d'accueil de Bnei Noah




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Les relations sexuelles interdites               Hachem et les galeries d'Art               La Tora, Batman et vous
 
 Les relations sexuelles interdites  Hachem et les galeries d'Art  La Tora, Batman et vous


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
     
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar