29 Kislev 5782 / vendredi 3 décembre 2021 | Paracha : Miqetz
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Coutumes et pensées     La sagesse de Rabbi Na’hman             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
La sagesse de Rabbi Na'hman  
 
AccueilBreslevLa sagesse de Rabbi Na'hmanApaiser la Colère divine
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Apaiser la Colère divine    

Apaiser la Colère divine



Maintenant que nous savons qu'Hachem prie, il semble légitime de poser la question suivante : à propos de quoi le Créateur du monde prie-t-Il ?

 



Le père s'affligea terriblement ; il s'en alla la chercher de-ci, de-là...

Même si pour Hachem il n'existe pas d'alternative que de dissimuler Sa Lumière divine à une personne qui a péché, cela Lui cause un très grand chagrin, tel qu'il est écrit (Isaïe 63:9) : “Dans toutes leurs souffrances, Il a souffert avec eux.” “Leurs souffrances” fait référence à la dissimulation de la Lumière divine car, comme nous l'avons indiqué dans le chapitre précédent, les souffrances ne peuvent exister qu'à cause d'une absence d'émouna (foi). Cependant, aussi longtemps qu'une personne adhère à l'émouna, elle ne ressentira aucune souffrance et le Créateur n'aura pas de raison se désoler sur son compte.
 
Lorsqu'une personne est victime d'une dissimulation spirituelle, le Créateur ressent une très grande peine à son égard. Dans ce cas, c'est Hachem Lui-même qui souffre et qui prie pour la fin de cette dissimulation. Il est écrit dans la Guémara Berakhoth 7a : “Rabbi Yo'hanan a dit d'après Rabbi Yossi : 'D'où savons que D-ieu prie ? Grâce au verset (Isaïe 56:7) : 'Je les amènerai sur Ma sainte montagne, Je les comblerai de joie dans Ma maison de prières.” Il est écrit 'Ma maison de prières' plutôt que 'leur maison de prières ;' ceci nous apprend que D-ieu Lui-même prie.'
 
Maintenant que nous savons qu'Hachem prie, il semble légitime de poser la question suivante : à propos de quoi le Créateur du monde prie-t-Il ? La même Guémara répond par Mar Zoutra bar Touvia qui a dit d'après Rav que D-ieu prononce la prière suivante : “Qu'il puisse M'être agréable que Ma compassion subjugue Ma colère ; que tous Mes traits de caractère soient empreints de compassion ; que Je puisse Me comporter avec Mes enfants avec compassion et que Je puisse les juger d'une façon clémente.”
 
Le verset cité plus haut est une allusion à ce que nous avons expliqué précédemment, à savoir que le Créateur dit : “Je les amènerai sur Ma sainte montagne, Je les comblerai de joie dans Ma maison de prières”. Ceci signifie que D-ieu nous accorde la rédemption et qu'Il nous comble de joie en nous emmenant à l'émouna et à la prière. De fait, grâce à l'émouna nous pouvons atteindre la libération et la joie. Ainsi, “Je les comblerai de joie” signifie que D-ieu s'adresse à nous en nous disant : “Je vous comblerai de joie en vous rapprochant de la prière.”
        
 
Nous avons appris que selon la Guémara, Hachem prie en disant : “Qu'il puisse M'être agréable que Ma compassion subjugue Ma colère ; que tous Mes traits de caractère soient empreints de compassion ; que Je puisse Me comporter avec Mes enfants avec compassion et que Je puisse les juger d'une façon clémente.” Nous devons savoir que l'objectif de cette prière consiste à révéler la dissimulation spirituelle dans laquelle nous nous plaçons. De fait, la Colère divine représente elle-même la dissimulation. Ce concept est plus facilement compris en utilisant un exemple.
 
Imaginez qu'une personne soit en colère à votre égard. Dans ce cas, il ne vous sera pas difficile d'imaginer qu'aussi longtemps que sa colère ne se sera pas apaisée, cela n'est pas le moment idéal pour lui demander de vous rendre un quelconque service. Si vous le faisiez, vous sauriez d'avance que sa réponse serait négative. Cette personne ne désire rien entendre de vous et il n'y a rien que vous pouvez faire pour changer cela. De plus, vous ressentez certainement que son attitude à votre égard n'est pas aussi amicale qu'auparavant.
 
Cela ressemble point par point à la situation dans laquelle le Créateur est en colère contre nous, que D-ieu nous préserve. Dans une telle situation, nous nous retrouvons tout simplement incapables de prier, que D-ieu nous préserve.
 
Tout cela peut changer si nous désirons nous repentir sur le fait que nous nous trouvons très éloignés-es de la véritable émouna. Dès cet instant, cela signifie que nous désirons déjà retrouver l'émouna. La conséquence immédiate de cette nouvelle disposition d'esprit est d'apaiser la Colère divine à notre égard. Cela ne devrait pas nous surprendre : si la Colère divine s'était déclenchée contre nous, que D-ieu nous préserve, s'était à cause de notre éloignement de l'émouna, ainsi que de l'imperfection qui marquait nos actions liées à celle-ci.
 
Par conséquent, lorsque nous retournons vers l'émouna, nous éveillons à notre égard le sentiment de Compassion divine. Également, les nombreux jugements stricts qui nous concernaient sont adoucis et changés en compassion. Cette compassion céleste permet d'illuminer notre âme. Nous retrouvant dans une situation soudainement plus favorable, atteindre l'émouna devient évidemment plus facile.
 
Si nous revenons à l'exemple cité précédemment, lorsqu'une tierce personne est en colère à notre égard, cela signifie que la réconciliation avec cette personne devient possible. L'heure est favorable pour lui demander de nouveau de nous rendre service. Cela nous permet de comprendre la véritable nature de la prière de D-ieu : le Créateur Lui-même prie pour qu'Il puisse subjuguer sa colère et la transformer en compassion. Le résultat est d'empêcher le retour de la dissimulation, lorsque D-ieu semble s'être éloigné de nous.        
  
 
À suivre...




New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le Rav Shalom Arush
   Revenir à la page d'accueil de La sagesse de Rabbi Na'hman


Back    Précédent          Chapitre - 13 sur - 37          Suivant    Next
Voir tous les chapitres de Le jardin du désir


Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Cher Echec               Les premiers pas en Terre sainte               Examen d’entrée
 
 Cher Echec  Les premiers pas en Terre sainte  Examen d’entrée


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
     
  •  
     
  •  
  •  
  •  
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar