16 'Hechvan 5782 / vendredi 22 octobre 2021 | Paracha : Vayéra
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Coutumes et pensées     La sagesse de Rabbi Na’hman             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
La sagesse de Rabbi Na'hman  
 
AccueilBreslevLa sagesse de Rabbi Na'hmanLe retour en Paix
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Le retour en Paix    

Le retour en Paix



L'immense perception que le rebbe atteignit en Eretz Israel est au dessus de toute description possible. Jamais un etre humain n'avait eu le merite d'atteindre cela...

 



Le premier jour de Hol Amoed , l'aide retourna chez le sage. Celui-ci leur conseilla de retirer tout leur argent du bateau afin que le capitaine ne puisse s'en saisir. Apres quoi le Sage se rendit chez le capitaine du navire accompagné de deux membres éminents de la communauté et lui dirent:
''Remettez nous les deux juifs que vous avez a bord''
Le capitaine se mit a leur raconter tout ce qui leur était arrive pendant le voyage. Il ajouta:
''Ce que je vous dis n'est rien : durant tout le voyage il n'y eut pas un seul instant sans angoisse . Nous aurions  pu nous débarrasser de ces deux la ou bien les avoir vendus a comme esclaves a des arabes depuis longtemps et nous approprier leur argent et leurs biens. Personne n'aurait dit un mot ou ne se serait plein. Maintenant que puis je faire? Ces deux ont une chance qui atteint l'invraisemblable. Tout d'abord il y eut un miracle et le bateau arriva ici, ce qui aurait été suffisant , mais encore il y eut  un miracle au sein même de ce miracle :j'étais devenu fou au point d'autoriser les protege de facon spectaculaire. Donnez moi deux cent Thalers pour contenter mes hommes et qu'ils avec vous!''
Ils remirent la somme au capitaine et les deux otages furent libres. Ils venaient de passer de la mort a la vie, de la captivité a la liberté.
Rabbi Nah'man se rendit en ville accompagne du Sage et des membres de la communaute. Des turcs remarquerent leur allure etranges et les prirent pour des espions , les membres de la communaute etaient tres alarmes. Ils changerent leurs vetements pour un habit local semblable a celui des juifs de rhodes.
Le serviteur était tres amuse mais le Rebbe était plutôt trouble. Il dit a son disciple: ''Ne sais tu pas qu'une grande plainte est dirigee contre nous d'en haut ! ''
Il rapporta a son serviteur des paroles tres profondes qui ne furent jamais devoiles .
Rabbi nah'man fut  recu par les rabbins locaux qui furent tres impressionnes par sa personalite exceptionelle . rabbi nah'man fut tres joyeux et s'exclama:
''D. soit loue , nous avons le merite d'etre sauve d'une telle manière!''
Ils resterent jusqu'apres Pessah' et le rebbe fut traite avecles plus grands honneurs. La communaute tint a payer la rancon des deux cents Thalers de ses propres fonds. Bien que Rabbi Nah'man eut assez d'argent pour les rembourser ,ils ne voulurent rien accepter.
Apres la fete , la communaute leur prit des places pour un bateau en direction d'Istanbul. Ils leur remirent une lettre demandant a toutes les communautes juives sur leur passage de leur venir en aide en cas de besoin.
Beaucoup de grecs voyageaient sur le bateau et au milieu du voyage une épidémie se déclara a bord. Rabbi Nah'man et son aide n'en connaissaient pas la cause mais ils voyaient des gens mourir autour d'eux sur le bateau. Le ciel était avec eux une fois de plus et un vent fort les poussa vers Istanbul. La tempête et la vitesse les rendaient malades mais cela leur sauva la vie.
Des le troisième jour, le bateau arriva a Istanbul ou ils passèrent dix jours. La encore ils etaient en danger . Ils n'avaient pas montre leurs passeports a l'arrive et maintenant  les autorites ne les laisseraient pas sortir. La solution unique était de demander un passeport au Sultan mais l'agent officiel demandait une somme enorme pour cette demarche. Le montant était si eleve que tout leur argent était insuffisant.
Une fois de plus le Createur était avec eux et ils rencontrerent un etranger prêt a les aider. Ils se rendirent chez un ministre turc qui leur procura un document leur permettant de sortir de l'enceinte de la ville grace a l'etranger qui avait paye ce service. Il leur demanda:
''Pour l'amour de D. ne soufflez mot a personne !''
Ils sortirent d'Istanbul sains et saufs et prirent un bateau pour Galatz. Durant le voyage ils debarquerent sur une ile ou ils furent retenus prisonniers et furent ensuite liberes en payant l'amende de quatres roubles.
Le reste du voyage se passa sans incident a part quelques tempetes . Ils depasserent un bateau ayant des passagers grecs qui se fracassa et se mit a couler ne laissant que quelques survivants.
Le ciel les guida et ils parvinrent saufs a Galatz pour la fete de Chavouot.
 
Ils se rendirent de Galatz a Lasi ou il y avait une grande epidemie qui s'était repandue dans toutes les villes avoisinnantes, ce qui rendait les deplacements difficiles surtout a la frontiere. Venant d'une region atteinte, meme une periode de quarantaine était insuffisante pour l'obtention d'une autorisation de passage . D. les aida et tout se passa bien.
Ils virent des epidemies , des guerres ,ils connnurent la faim , la soif, la captivite mais avec l'aide de D. , ils rentrerent sains et saufs.
Ils arriverent enpleine possesion de leur corps, de leurs bien et de la thora , car en Eretz Israel Rabbi Nah'man avait eu le merite d'atteindre une perception et une vision de tres haut degre.
L'angoisse et la terreur qui assaillirent Rabbi Nah'man durant tout ce pelerinage sont indescriptibles . D. était avec lui et fit des miracles extraordinaires a chacun des ses pas aussi bien a l'aller qu'au retour . Il eut le merite ainsi d'atteindre ce qu'il recherchait . Il sortit en paix et rentra chez lui en paix.
L'immense perception que le rebbe atteignit en Eretz Israel est au dessus de toute description possible. Jamais un etre humain n'avait eu le merite d'atteindre ce que Rabbi Nah'man avait atteint en eretz Israel. Vers la fin de sa vie, il dit:
''Je sais depuis longtemps que lorsqu'un homme veut faire des choses saintes, il doit affronter de grandes oppositions''
A suivre…           





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par Rabbi Nathan
   Revenir à la page d'accueil de La sagesse de Rabbi Na'hman


Back    Précédent          Chapitre - 11 sur - 11
Voir tous les chapitres de Le voyage de Rabbi Nah'man


Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Apaiser la Colère divine               Attachement au Tsadik               En dehors des endroits habités
 
 Apaiser la Colère divine  Attachement au Tsadik  En dehors des endroits habités


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
     
  •  
  •  
  •  
     
  •  
  •  
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar