12 'Hechvan 5782 / lundi 18 octobre 2021 | Paracha : Vayéra
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Coutumes et pensées     La sagesse de Rabbi Na’hman             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
La sagesse de Rabbi Na'hman  
 
AccueilBreslevLa sagesse de Rabbi Na'hmanUn point positif
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Un point positif    

Un point positif



Si Hachem attend de nous que nous soyons purs et saints, pourquoi envoie-t-Il nos âmes dans des lieux tellement bas ?

 



Un jour, Rabbi Nah’man a fait le rêve qu’un Gaon (géant) de la Torah arrivait, mais que personne n’était là pour l’accueillir. Il était surpris : pourquoi en était-il ainsi ? Dans son rêve, on lui répondit qu’on ne peut pas dire « Chalom » dans des endroits très sales, puisque « Chalom » est l’un des noms d’Hachem. Il s’agissait vraiment d’un grand homme, mais son corps devait corriger tant de choses, qu’on l’avait fait descendre très bas, dans des endroits où l’on ne pouvait pas dire « Chalom ».

Une personne se questionne sur elle-même : « Comment puis-je être un tel paradoxe – deux opposés, une âme tellement pure dans un corps si crasseux que je me retrouve dans de tels lieux ».

Ceux qui ne connaissent pas Breslev pensent que Rabbi Nah’man ne parlait qu’aux grands, comme si l’essentiel était de tout faire dans une grande sainteté et pureté, en lien direct avec Hachem. C’est vrai, mais avant cela, on doit rester à flot et se préserver de couler dans une mer de pêchés et d’hérésie.

Il y a des gens qui disent tout le temps, « Je ne suis pas une de ces personnes qui servent Hachem. Il y en a des centaines qui ont mérité cela, et des dizaines de centaines qui ne l’ont pas mérité – et je suis l’un d’eux ». Ils sont découragés et blasés, sans joie dans leur judaïsme. Ils tombent dans la déprime, les tracas et toutes sortes d’ennuis. Ils perdent leur envie de vivre et vont comme des zombies. Au final, ils sont dans leur chagrin, au travail comme à la maison, et deviennent presque fous, ne pouvant se revigorer, rien ne leur parle et leur âme ne peut rien entendre.

Que faire dans une telle situation ? Hachem nous envoie ici-bas, tellement bas – que pouvons-nous faire ? C’est en pensant à cela qu’une personne peut se sentir folle, au point de penser que le Rabbi ne visait que les gens « parfaits » qui méritaient une foi inébranlable dans tous les cas. Mais qu’en est-il de la personne moyenne ?

Nous devons toujours nous rappeler que le mauvais penchant, l’inclinaison au mal qui empoisonne nos esprits de son négativisme, est Essav. Si l’on garde en tête qu’Hachem est présent aux côtés de chaque juif, on peut facilement vaincre Essav. C’est notre mission, jour après jour, de vaincre Essav et de corriger les endroits les plus bas de ce monde, c’est la tâche de chacun d’entre nous. Et c’est là notre consolation –de savoir que l’on peut toujours repartir de zéro, de vouloir et de se languir de recevoir la lumière Divine. Je peux toujours prier et demander la foi et que l’on me guide, même si je suis tombé très loin. Je ne désespère pas ! C’est à moi que le Rabbi s’adressait ! Cela ne fait aucune différence si je ne suis pas un grand Tsadik, car tout ce qu’on attend de moi, c’est que je fasse ce que je peux et ce dont je suis capable.

Ce monde a l’air tellement morose parce que nous passons la plupart de notre vie à nous occuper de tracas et à courir pour gagner de l’argent et toutes sortes de choses. Mais Hachem ne veut qu’une chose, c’est qu’on ne délaisse pas notre droit d’ainesse comme l’a fait Essav. Au lieu de ça, on doit continuer à vouloir. La Création du Ciel et de la Terre valait le coup, juste pour ça : pour le sacrifice que l’on fait pour Hachem en ce bas monde où l’on a été envoyés, cet endroit où l’on souffre.

Le conseil de Rabbi Nah’man ne s’applique pas qu’aux plus « parfaits » d’entre nous, ceux qui l’ont « mérité ». Bien qu’en vérité, le Rabbi veut que nous vivions une très bonne vie, que nous servions Hachem et que nous fassions tout dans la sainteté. Mais si ce n’est pas le cas, nous avons un excellent conseil qui marche à coup sûr. Souvenons-nous qu’Hachem peut toujours nous aider, chaque jour. Hachem peut nous aider à trouver notre zivoug, à gagner de l’argent, ou à être en paix avec nous-mêmes. Espère en D.ieu et ne laisse pas tomber. Avec ça en tête, prenons un nouveau départ ! Mettons le désespoir de côté et choisissons l’un de nos nombreux bons côtés. Un seul point positif suffit à réjouir notre âme !   

Que D.ieu vous bénisse !


Traduit de l’anglais par Carine Illouz





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le Rav Nissan David Kivak
   Revenir à la page d'accueil de La sagesse de Rabbi Na'hman




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
     
  •  
  •  
     
  •  
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar