15 Iyar 5779 / lundi 20 mai 2019 | Paracha : Bé'houqotaï
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Tou Bichevat     Pourim     Pessa’h     Jour de l’holocauste             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Chavou'oth  
 
AccueilFêtes et jeûnesChavou'othUn amour pur
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Un amour pur    

Un amour pur



Il n’y a pas de plus grand acte d’amour que d’aimer sans rien attendre en retour.

 



Il n’y a pas de plus grand acte d’amour que d’aimer sans rien attendre en retour.

Daniel était un petit garçon très triste. L’un après l’autre, ses camarades fêtaient leur anniversaire à l’école. Il était plein de jalousie chaque fois qu’un copain arrivait à l’étape des sept ans dans la joie, avec des ballons et un gâteau de fête, les bras chargés de cadeaux et surtout, toute l’attention tournée vers lui, et lui seul. Comme on dit : un prince d’un jour.

Daniel, le petit orphelin, ne connaissait pas précisément sa date de naissance. En fait, il ne savait rien sur ses vrais parents ou sur l’endroit d’où il venait. Ne vous méprenez pas, il a de merveilleux parents adoptifs, mais vous savez, ce n’est pas comme de savoir quelles sont vos racines, votre identité et votre vraie date de naissance.

Certaines choses sont plus tragiques que toute une nation de petits Daniels : des personnes sans passé, sans racines, sans identité. Car comment une plante peut-elle simplement pousser si elle n’a pas de racines ?

Nous, le peuple juif, ne sommes pas un peuple d’orphelins, grâce à D.ieu. Nous avons un passé chargé et glorieux, et des racines profondes, plus que tout autre peuple au monde. Et nous connaissons notre date de naissance en tant que peuple : le 6 Sivan, le jour de la fête de Chavouot. Et cette année, nous fêterons nos 3325 ans ! Mazal tov !

Comment le savons-nous ? Tout simplement parce que la Torah nous le dit : « Ecoutez Israël, aujourd’hui, vous devenez le peuple d’Hachem votre D.ieu » (Devarim). Oui, nous les connaissons, ceux qui ne nous reconnaissent pas en tant que peuple d’Israël, en tant que peuple juif installé sur la terre d’Israël. Mais nous n’avons pas besoin de leurs déclarations. Nous ne sommes pas un peuple comme les autres, puisque nous sommes celui d’Hachem, notre D.ieu. Et puisqu’Il nous a choisi pour être Son peuple, nous avons le mérite d’avoir hérité de Ses merveilleuses qualités, elles sont profondément ancrées en nous.

Des peuples ont existé, se sont levés, puis ont disparu de la carte du monde, mais nous, depuis notre naissance et jusqu'à ce jour, nous sommes toujours là. Le secret grâce auquel nous survivons, c’est la Torah que nous avons reçue lors du rassemblement le plus émouvant qu’ait connu notre peuple dans toute son histoire : sur le Mont Sinaï, et ce jour-là, nous sommes devenus peuple. C’était le 6 Sivan, la première année de notre guéoula (délivrance).

Le 6 Sivan de cette même année fut le jour le plus décisif et le plus important de toute l’histoire du globe sur lequel nous vivons, et il le reste jusqu’à aujourd’hui. Bien que les lois de la nature n’aient pas changé depuis les six jours de la création, du moment où la lumière de la Torah est descendue dans ce bas monde, l’humanité s’est élevée à un niveau supérieur de celui où elle se trouvait jusqu’alors. En particulier dans le domaine de l’éthique, de la morale, et tout cela parce qu’un petit peuple –le peuple élu- a prononcé deux mots qui l’ont conduit à ce sublime rassemblement, et grâce auxquels il a reçu la Torah : « Nous ferons et nous comprendrons » (נעשה ונשמע).

Le Créateur nous a choisis parce que nos ancêtres étaient prêts, sans aucune condition, à mettre de côté notre esprit, notre égo et toutes nos exigences pour, à la place, mettre en avant la foi et faire confiance à la sagesse de D.ieu. C’est quelque chose qui n’a jamais été brisé, et qui ne le sera jamais. C’est un amour inconditionnel, de l’amour contre de l’amour, cet amour qui a fait descendre l’amour de D.ieu pour le peuple qu’Il avait choisi comme sien.

Il n’y a pas de plus grand acte d’amour que de vouloir la personne aimée sans rien attendre en retour. C’est la façon dont nos sages de mémoire bénie et tous nos guides spirituels à travers les générations ont servi D.ieu. C’est ce fameux degré de faire les choses uniquement en l’honneur du Créateur, sans aucun intérêt.

Nous pouvons à présent comprendre pourquoi nous lisons le livre de Ruth à Chavouot.

Ruth n’avait rien à gagner en restant avec sa belle-mère Naomi. Naomi, pour ceux qui ne le savent pas, était une femme pauvre, sans toit, qui retourna en Israël les mains vides, veuve et endeuillée. Et Ruth s’attacha à elle et à son D.ieu juste parce qu’elle l’aimait. C’est tout. Il n’y a pas d’autre raison. Cette pureté d’âme fit d’elle la mère de David, le roi d’Israël, et de la descendance du Messie.

A  la lumière de ces enseignements, on comprend qu’un amour pur, inconditionnel, pour accomplir la Torah et pour faire la volonté d’Hachem sont deux choses qui nous perpétuent en tant que peuple élu et qui nous permettent de faire face à tous les défis qui ponctueront toujours les pages de notre histoire.

Le Créateur ne nous aime pas pour nos grandes découvertes dans les domaines de la technologie ou de la médecine. Il ne nous aime pas non plus parce que nous avons la meilleure armée du monde. Et bien que nous ne représentions que 0.2% de la population mondiale, nous avons remporté de nombreux prix dans divers domaines –Nobel, oscar, Pulitzer-, mais ce n’est pas pour cela non plus qu’Il nous aime.

Nous ferons et nous comprendrons –Naassé vénishma- les deux mots (en hébreu) que nos pères ont prononcés lors de ce rassemblement qui a secoué le monde, sur le Mont Sinaï, sont la seule et unique raison pour laquelle D.ieu nous aime inconditionnellement, tout comme nous avons reçu Sa Torah sans conditions, sans essayer de comprendre son contenu ou ce que le Créateur voulait de nous. Rien d’autre que ces deux mots, et nous avons mérité l’amour le plus étonnant qui soit. Et Il continue à nous aimer parce que nous L’aimons, que nous faisons Sa volonté et que nous nous attachons à ce cher cadeau qu’Il nous a donné ce jour de notre naissance – la Sainte Torah. Et tant que la lumière de la Torah éclaire le peuple d’Israël, nous continuerons à éclairer, à faire de notre mieux et à être véritablement la « lumière des nations ».

Bonnes fêtes de  Chavouot !
 





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le rabbin Lazer Brody
   Revenir à la page d'accueil de Chavou'oth




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Une Torah pour tous               Panique à Schwindratzheim !               Une lettre dans la Tora
 
 Une Torah pour tous  Panique à Schwindratzheim !  Une lettre dans la Tora


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
     
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar