17 Iyar 5779 / mercredi 22 mai 2019 | Paracha : Bé'houqotaï
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Tou Bichevat     Pourim     Pessa’h     Jour de l’holocauste             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Les Trois Semaines  
 
AccueilFêtes et jeûnesLes Trois SemainesLa vraie construction commence dans le cœur
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

La vraie construction commence dans le cœur    

La vraie construction commence dans le cœur



On a le droit de ne pas être d’accord l’un avec l’autre, et même de se contredire l’un l’autre, mais on ne doit en aucun cas se détester et se diviser

 



 On a le droit de ne pas être d’accord l’un avec l’autre, et même de se contredire l’un l’autre, mais on ne doit en aucun cas se détester et se diviser l’un de l’autre. Il faut reconstruire, et la véritable construction commence dans le cœur.

La période des trois semaines, qui commence le 17 Tammouz et s’achève le 9 Av, est une période de deuil pour la destruction du Beit Amikdach, le Saint Temple. Le but de cette période n’est autre que de nous pousser à l’introspection. On sait que D.ieu ne nous punit jamais juste pour punir, mais son seul but en tant que père aimant et de nous éveiller à l’introspection et au repentir. Même la destruction du Temple est un appel du ciel, pour que nous puissions occuper notre place importante : être associés au roi du monde pour réparer Son monde à l’aide de nos bonnes actions et de nos bonnes pensées.

Pour quelles raisons les deux Temples ont-ils été détruits, et sur quoi devons-nous nous repentir ? La réponse de nos sages est que le premier Temple a été détruit à cause de l’idolâtrie, de l’adultère et des effusions de sang, et le second Temple a été détruit à cause de la haine gratuite.

L’auteur de Netivot Chalom s’interroge : « Comment est-il possible que les trois premiers équivalent au dernier ? Trois pêchés graves qui impliquent des actes concrets et détruisent le monde, comme l’idolâtrie, les effusions de sang et l’adultère, face à un sentiment de haine dissimulé dans le cœur ? (Comme il est écrit dans la Torah : « Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur »).

Sa réponse est la suivante. Nous ne sommes rien d’autre que les enfants du Créateur. Et quelle est la différence entre l’esclave du roi et le fils du roi ? La différence est que ce qui motive l’esclave à faire la volonté du roi, c’est de ne pas être puni, tandis que le fils fait la volonté du roi dans le seul but de lui faire plaisir et de le réjouir.

La réponse à notre question sur quoi devons-nous nous repentir ?, est que de la même manière que des fautes comme l’idolâtrie, l’effusion de sang et l’adultère, attristent le roi, ainsi la haine que nous, ses fils bien-aimés, ressentons les uns envers les autres, l’attriste tout autant.
Les sages rapportent que D.ieu nous dit, avant que le Temple soit détruit, « il ne contient que de l’amour », « votre séparation m’est difficile », et l’auteur du Netivot Chalom nous éclaire et reformule : « C’est dur pour moi de vous voir ainsi divisés (= séparés) dans vos cœurs, au lieu de vous aimer les uns les autres ».

C’est sur ce point précisément que nous devons nous repentir. Sur le fait que nous soyons divisés dans nos cœurs, et qui est également la cause de l’éloignement qui existe entre nous et le Créateur. On a le droit de ne pas être d’accord et même de se contredire, mais en aucun cas nous ne devons en arriver à la haine et la division dans nos cœurs.

Quelle est donc la source de cette division entre nous, pour que nous puissions la déraciner et revenir vers la voie de la vérité ? La réponse est : la division qui existe à l’intérieur de chacun de nous.

La racine de la haine, c’est quand on voit le mal en nous-mêmes, qu’on est submergés de pensées et de sentiments négatifs, et de là, facilement, on « glisse » vers la haine de nos frères dans notre cœur.

Vous vous demanderez peut-être : « Comment ? » Combien d’entre nous, submergés de pensées et de sentiments négatifs, gardent cette négativité en eux-mêmes et se demandent : « Où nous sommes-nous trompés ? Comment avons-nous perdu le chemin vers le bien ? » La plupart d’entre nous, au lieu de chercher en nous-mêmes et de nous repentir, avons tendance à « rejeter » l’envahissante difficulté sur notre entourage et à les blâmer pour tout ce qui nous arrive. Et de là jusqu'à haïr nos frères en nos cœurs, il n’y a qu’un pas, D.ieu préserve…
Et puis il y a certains d’entre nous qui, au lieu de rejeter la faute sur les autres, ont tendance à se culpabiliser et à tomber dans la haine de soi, qui est, elle aussi, considérée comme « haïr ton frère en ton cœur ».

Toute cette haine est gratuite, car la voie de la vérité est de se renforcer dans la foi que tout ce qui nous arrive n’est que pour le bien, pour qu’on apprenne autre chose sur nous-mêmes et que l’on se rapproche encore un peu plus de notre Créateur. Sûrement pas pour qu’on accuse les autres de ce qui nous arrive, ni qu’on s’auto-culpabilise.

Si l’on se concentre sur la voie de la vérité et que l’on se rapproche de la bonté Divine à travers tout ce qui nous arrive, on aura alors le mérite de nettoyer notre cœur, de découvrir la beauté qu’on a à l’intérieur de nous, et de nous rapprocher de chacun de nos frères d’Israël.

De cette façon, notre père dans les cieux sera glorifié et dira de nous : « Israël, par toi je serai glorifié ! » Et le Temple sera reconstruit, rempli d’amour et loin de la haine gratuite.

 





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par Mme Sigal Aaviel
   Revenir à la page d'accueil de Les Trois Semaines




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
La petite voix               Le cure-dent de la délivrance               Ticha be Av, pourquoi ?
 
 La petite voix  Le cure-dent de la délivrance  Ticha be Av, pourquoi ?


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
  •  
     
  •  
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar