29 Kislev 5782 / vendredi 3 décembre 2021 | Paracha : Miqetz
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Tou Bichevat     Pourim     Pessa’h     Jour de l’holocauste             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Les Trois Semaines  
 
AccueilFêtes et jeûnesLes Trois SemainesOuvre tes yeux
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Ouvre tes yeux    

Ouvre tes yeux



La plus cruelle souffrance vient des yeux. Ouvrez-les à la lumière de la Eemouna et trouvez le vrai bonheur

 



Avant l’un de mes récents cours, un homme s’est approché de moi et a dit: «Ma vie n’est pas une vie, et elle ne vaut pas la peine d’être vécue. J'ai décidé de me suicider; tu es ma dernière étape. Je suis là seulement ici car un bon ami m'a prié de vous parler avant de me rendre à ma destination finale ... "

Que pouvais-je lui dire deux minutes avant le début du cours ? Alors, je le suppliai: «Restez s'il vous plaît pour le cours. Après le cours, vous aurez toute mon attention et tout le temps dont vous avez besoin. »Quand une personne veut se suicider, elle n'est plus pressée d'aller nulle part. Attendre une heure de plus ne le dérangeait pas, alors il trouva un siège.

 

Durant ce cours, j'ai parlé de la nécessité de remercier Hachem pour chaque détail de nos vies et de rechercher spécifiquement tout le bien que nous avons déjà. Êtes-vous en bonne santé? Merci Hachem ! Es-tu marié? Avez-vous des enfants? Ces choses ne sont pas à prendre pour acquis dans notre génération. Nous devons ressentir une véritable gratitude pour les choses simples et mineures et en remercier Hachem.

 

Après le cours, il s’est approché de moi et a dit: « Rav je n’ai plus de questions. Je veux juste dire merci ... "

 

Des choses comme ça, j’en vois souvent. Ce n’est pas tant que les réponses à nos questions soient si difficiles; c’est que nous sommes coincés dans les ténèbres et que nous ne pouvons pas voir la lumière de la Emouna de la foi et de la gratitude. Le problème réside non pas dans ce qui nous manquent, mais plutôt dans notre incapacité à apprécier tout ce que nous avons.

 

Ou se situe le problème ?

Rav Nathan de Breslev explique que la destruction du Saint temple à Jérusalem ne concerne pas uniquement les péchés commis. Car les cœurs du peuple juif sont toujours enflammés d'amour pour Hachem et du désir de le servir : il y a toujours un moyen de retourner à Hachem et de réparer nos erreurs. La vraie racine du problème était qu'ils n'appréciaient pas vraiment de servir Hachem et de garder sa Torah.

 

La Guemara enseigne que la destruction a eu lieu parce que les Juifs «n’ont pas dit une bénédiction sur la Torah», c'est-à-dire qu’ils n’ont pas apprécié le mérite incroyable qui était leur héritage. Dans les mots exacts de Rabbi Natan: « Ils n’étaient pas satisfaits de la Torah. ne remerciaient pas Hachem et ne le louèrent pas à chaque instant pour l'incroyable bonté qu'IL nous a choisis pour être son peuple et nous a donné Sa Torah.

Chacun, quel que soit son niveau, doit régulièrement remercier Hachem et apprécier même le Bien qu'il a encore en lui.

 

Cette attitude permet de laisser derrière lui tous ses problèmes et de vraiment se rapprocher de Hachem ...

 

Voir la lumière

Le Chabbat avant le 9 Av s'appelle «Chabbat Chazon». Chazon est liée à la vue. C’est une indication qui vient nous enseigner qu’au plus profond de notre douleur et de notre deuil, qui est le summum de l'obscurité, la bas précisément nous devons chercher à voir la lumière.

 

La souffrance la plus atroce c’est quand nous ne voyons plus la Bonté d’Hachem; nous ne voyons pas le privilège que nous avons d’être juif; nous n'apprécions pas les nombreuses mitsvot  que nous faisons.

 

Quand on est pris au piège de l'obscurité et on ne voit pas une étincelle de lumière, et on ne peut plus supporter la vie. Quand il ne voit pas les nombreuses bontés que Hachem lui fait, alors il ne voit pas Hachem. Il devient totalement déconnecté d'Emuna. Il parle même de lachon hara à propos de Hachem - car qui est la source de tous les «mauvais»? Ein od milvado - tout ne vient que de Hachem! Lorsque vous vous plaignez de tous les «mauvais» dans votre vie, vous parlez de lashon hara contre Hachem.

 

Cependant, au moment où il commence à remercier Hachem, ses yeux sont ouverts et il peut voir la lumière. Il sent l'émuna à Hachem. Maintenant, il sait comment "lire la carte" de ce monde et il comprend ce qu'il doit faire. Il peut résister avec succès à la tempête la plus forte, car emuna est le seul moyen de vivre réellement dans ce monde.

 

Ceci est vrai à la fois physiquement et spirituellement. Quand quelqu'un vit avec emuna, même s'il commet un péché, interdis par D.ieu - il se repent et ne fait que devenir plus fort. Quand quelqu'un sait apprécier sa part et en être heureux, il peut se relever peu importe le niveau auquel il se trouve. Il devient encore plus proche d' Hachem - et le péché devient maintenant un mérite pour lui.

 

Mais s’il ne voit pas la lumière d’Emouna et n’apprécie pas les mitsvot,. Il devient alors très difficile de se lever et de se repentir, e. C'est ce qui est arrivé aux Juifs lorsque le Temple a été détruit.

 

Vrai deuil

Le deuil ne consiste pas seulement à rester assis par terre et à pleurer. Le deuil consiste à revoir nos actes et à nous engager à réparer les causes profondes de la destruction - à nous réveiller pour  activer la Rédemption.

 

La Rédemption dépend de la Téchouva  il nous faut ouvrir les yeux et constater la simple réalité de la quantité de bonnes choses que Hachem nous donne en permanence,  - et soyez content ! Rabbi Natan déplore le fait que «la plupart des gens sont très loin du repentir parce qu’ils ne sont pas contents du peu de bien qu’ils ont en eux. La tristesse et l'amertume sont piresque tout. "

 

Lorsque nous méritons d’ouvrir les yeux et de voir tout le bien, nous méritons de voir cette lumière, nous pouvons utiliser cette période de deuil pour l'introspection et réparer la racine de la destruction de ceux qui ont pleuré et qui n'ont pas apprécié pas le bien qu'ils avaient  Maintenant, nous pouvons commencer à remercier sincèrement Hachem et mériter d’être parmi ceux qui construisent le Temple, de nos jours Amen.





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le Rav Shalom Arush
   Revenir à la page d'accueil de Les Trois Semaines




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Le rabbin et l'apostat               La vraie construction commence dans le cœur               Dégager un chemin
 
 Le rabbin et l'apostat  La vraie construction commence dans le cœur  Dégager un chemin


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
  •  
     
  •  
     
  •  
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar