19 Iyar 5779 / vendredi 24 mai 2019 | Paracha : Bé'houqotaï
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Rav David Hanania Pinto     Rav Éliyahou Haviv     Ba’al Chem Tov     Rav Shmuel Stern             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Paracha de la semaine  
 
AccueilParachaParacha de la semaineHachem est fier de chaque juif
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Hachem est fier de chaque juif    

Hachem est fier de chaque juif



Parachat Ah’arei Mot - La tâche de « l'homme désigné » est extrêmement importante, à savoir conduire le bouc émissaire dans le désert.

 




 


 

« Dans la main d'un homme désigné, vers le désert » (Vayikra 16:21).

La tâche de « l'homme désigné » est extrêmement importante, à savoir conduire le bouc émissaire dans le désert. L’expiation du peuple d’Israël dépend entièrement de « l’homme désigné » qui fait son travail correctement. Cependant, l'homme désigné est un héros méconnu, un simple Juif et pas nécessairement un Cohen. Il n’y a aucune trace dans les textes historiques ou sacrés juifs d’un bouc émissaire fuyant l’homme désigné, ou d’un homme désigné ne faisant pas son travail correctement. 

L'homme désigné est le symbole de chaque Juif anonyme. Si le peuple juif ressemble à un corps, alors chaque Juif est un organe vital. Le peuple juif est également comparé à un rouleau de la Torah ; bien qu'un rouleau de la Torah contienne plusieurs centaines de milliers de lettres, une lettre manquante, incorrecte ou illisible rend tout le rouleau de la Torah impropre à la bénédiction. De la même façon, chaque fois que quelqu'un trouve un défaut chez un Juif, il ou elle ternit l'image du peuple juif tout entier.

Certaines personnes se limitent au respect des milieux aristocratiques, des privilégiés ou des puissants. La Torah déclare de manière contrastée que nous devrions aimer chaque Juif comme nous-mêmes. Comme dans l'exemple susmentionné du rouleau de la Torah, chaque Juif - aussi apparemment peu important qu'il soit - joue un rôle important dans le fonctionnement général du peuple juif. On peut se demander comment un simple cordonnier ou un plombier peut-il être aussi important qu'un grand tsadik ou un Roch Yéchiva ? Simplement, le Roch Yéchiva n’est pas autorisé à étudier la Torah à portée d’une odeur nauséabonde ; aussi, si l’évier de sa salle de bain est bouché, il ne pourra pas ouvrir sa Guemara sans les services d’un bon plombier. Et sans le cordonnier, la Roch Yéchiva serait pieds nus !

L'homme désigné est littéralement traduit de l'hébreu biblique par « l'homme opportun » - Ich itti. Ceci est une allusion supplémentaire de la Torah au fait que chaque Juif a non seulement sa tâche particulière, mais qu’Hachem le place, il est la bonne personne au bon moment, comme nous le verrons dans la parabole suivante.

Le Royaume Bienveillant était plongé dans une guerre longue et sanglante contre le Royaume du Mal. Les bienfaiteurs épris de paix ont subi des pertes irremplaçables sur tous les fronts ; se battre n'était pas leur fort, pourtant les agresseurs du mal ne leur laissaient pas le choix. Le roi bienveillant a décidé de se rendre sur le champ de bataille et de consulter ses officiers sur le terrain.

La nouvelle que le roi bienveillant se trouvait quelque part près des lignes de front se répandit comme une traînée de poudre parmi les combattants bienveillants assiégés. Une contre-attaque désespérée avait échoué lamentablement et les officiers bienveillants étaient presque au bord du désespoir. Même les généraux manquaient de plan…

Le soldat Simplet était un fantassin insignifiant dans l'un des bataillons de l'infanterie bienveillante. Il surprit ses commandants en train de marmonner que la bataille était pratiquement perdue et qu'il ne restait plus que quelques jours avant que toutes les lignes de front de Bienveillance ne s'effondrent. Simplet était né dans le royaume du Mal et ressemblait même à un citoyen du Mal. Il savait parler la langue du mal et apparaître complètement mal. Il conçut son propre schéma…

Dans l’obscurité d'un minuit sans lune, il traversa les lignes ennemies pour s’enfoncer dans le territoire du Mal. Se cachant le jour et avançant la nuit, il atteignit la capitale. Avec la plupart des forces du mal sur le front, le palais était vaguement gardé. Simplet pénétra dans l'enceinte du palais sans être repéré ; aux petites heures du matin, les sentinelles ronflaient dans un profond sommeil. Une prière silencieuse aux lèvres, Simplet entra dans la chambre du roi. En un instant, le monarque Maléfique rendit son dernier souffle, ne sachant jamais ce qui l’avait frappé.

Quand on apprit sur les lignes de front du mal qu’une balle bienveillante avait percé le cerveau du roi du Mal, le moral des troupes du Mal s’effondra. Une nouvelle offensive bienveillante conduit à la victoire complète.

Les esprits les plus créatifs ne peuvent imaginer la joie et la satisfaction que le roi bienveillant tira de son simple et fidèle fantassin, le soldat Simplet.

Tout comme le destin de la nation bienveillante reposait sur un simple soldat, nos sages enseignent (Kiddouchin 40b) que les actes d'un seul Juif peuvent faire ou défaire le monde entier. En tant que tel, chaque juif est un individu désigné d'une importance primordiale.

Rabbi Nah’man de Breslev souligne (Likoutey Moharan I: 17) qu’Hachem est empli de Son indescriptible fierté pour chaque Juif. Par conséquent, nous ne devrions jamais nous vendre ou vendre un autre juif. En prenant exemple sur Hachem et en recherchant le bien de chaque Juif, nous renforçons l'amour fraternel et nous débarrassons des conflits internes qui ont conduit à la destruction de notre temple sacré, qu'il soit reconstruit rapidement et de nos jours ! Amen.





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le rabbin Lazer Brody
   Revenir à la page d'accueil de Paracha de la semaine




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Elever notre passé               L'humilité - Nitsavim               La morale de la paracha – Ki Tavo
 
 Elever notre passé  L'humilité - Nitsavim  La morale de la paracha – Ki Tavo


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
  •  
     
  •  
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar