18 Iyar 5779 / jeudi 23 mai 2019 | Paracha : Bé'houqotaï
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
                
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Société  
 
AccueilSociétéL'âme contrôle notre corps
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

L'âme contrôle notre corps    

L'âme contrôle notre corps



Même si nous ne pouvons pas la voir ou la toucher, l'âme est le “moi”, l'ego sensible, perceptif, pensant et réfléchi qui se trouve aux commandes, dans le siège du pilote du corps.

 



Vivons maintenant !!!

Que nous soyons sérieusement malades ou pas, le fait est que dans ce monde, nous sommes tous condamnés à mourir ! Aucun d'entre nous ne sait quelle heure sera la sienne. Malades ou en bonne santé, nous pouvons tous tirer un grand avantage de notre acceptation de notre propre mortalité. Lorsque nous savons que notre temps ici-bas est limité, nous l'apprécions plus à sa valeur et nous en tirons de plus grands avantages.
 
Chaque seconde est précieuse. C'est la raison pour laquelle nous devons vivre maintenant. Nous ne devons surtout pas remettre à demain notre décision de vivre en disant que nous ne pouvons pas vivre de la façon dont nous voulons aujourd'hui à cause de notre maladie. Ne commettons surtout l'erreur de dire :
 
“Lorsque je me sentirai mieux, je commencerai vraiment à vivre.” Le jour que nous espérons tant pourrait ne jamais arriver et s'il arrive, nous ne savons ce qu'il peut amener avec lui. La perfection n'appartient pas à ce monde. Nous devons continuer à vivre, même lorsque notre situation n'est pas celle que aimerions.
 
Nous possédons seulement aujourd'hui ! Nous devons découvrir la véritable richesse de la vie – maintenant – malgré nos problèmes et nos difficultés. Nous devons trouver une raison de nous réjouir dans tout ce qui fait notre vie. Nous devons estimer à sa juste valeur chaque enseignement que notre vie nous permet d'apprendre, particulièrement ceux qui sont obtenus grâce à la douleur et à la souffrance.
 
Nous devons accorder une grande importance aux instants passés avec les êtres que nous aimons et nos amis. Réjouissons-vous de chaque geste de générosité et d'amour que nous – ou les personnes de notre entourage – sommes capables de faire. Chérissons chaque sourire, chaque mot, chaque pensée positive, chaque parole de prière dirigée vers D-ieu. C'est en vivant notre vie maintenant que nous guérirons parce que c'est précisément à quoi correspond la guérison : vivre maintenant !
 
Le secret d'une bonne santé et de la guérison
 
En fait, la clé de la bonne santé et de la guérison est simple : rester joyeux ! La sim'ha – la joie et le bonheur – est l'élixir de l'âme. La guérison de l'âme est la clé de la santé de notre corps.
 
Atteindre la véritable joie et l'auto-accomplissement peut demander un certain temps et beaucoup d'efforts. On commence à emprunter ce chemin lorsque nous réussissons à nous rendre joyeux avec les petites choses de la vie.
 
Certaines personnes prennent soin d'elles-mêmes avec des petits plaisirs et des attentions particulières ; ceci les rend joyeuses. Par exemple : nous pouvons nous faire plaisir en consommant des aliments qui nous plaisent, nous pouvons passer du temps avec les personnes avec lesquelles nous nous sentons bien.
 
Nous pouvons également veiller à stimuler notre moral grâce à nos conversations quotidiennes et à nos lectures. La musique peut jouer un rôle important : écouter un disque que nous aimons remonte souvent notre moral lorsque nous nous sentons abattus. Nous pouvons faire des blagues ; dans tous les cas, nous devons trouver de bonnes raisons pour rire. Nous savons qu'il nous faut trouver toutes les raisons en sorte d'être joyeux et heureux !
 
Cette stratégie peut fonctionner un certain temps, mais la question mérite d'être posée : de quelle façon peut-on réellement être joyeux si nous sommes malades, dans la douleur, alités et enfermés dans un certain environnement que nous n'avons pas choisi ? De plus, de nombreux autres problèmes peuvent nous causer une grande difficulté. Même dans ces situations, nous devons faire tous les efforts que nous pouvons pour trouver la façon d'être heureux, même si cela doit être fait dans l'adversité. Nous devons tout faire pour nous remonter notre moral.
 
Lorsque nous sommes joyeux, notre esprit trouve sa tranquillité. Avec un esprit reposé, nous pouvons voir les choses d'une façon plus claire et nous pouvons commencer à comprendre les aspects positifs de notre situation présente et de notre vie en général. Également, nous pouvons découvrir le bon qui existe, même dans l'adversité. Ceci est la façon d'aboutir à la joie véritable et à l'accomplissement de notre vie ; ces deux concepts sont la clé de la santé et de la guérison.
 
La joie favorise la santé et la guérison
 
La médecine moderne redécouvre la vérité ancienne selon laquelle notre état d'esprit et notre état émotif influencent notre corps, de la même manière que l'état de notre corps influence notre esprit et nos sentiments. Les effets destructeurs sur le corps d'une tension trop élevée, de l'anxiété, du pessimisme, de la frustration et de la dépression nerveuse sont monnaie courant dans les services hospitaliers qui traitent des maladies du cœur et du cancer.
 
Inversement, nous savons de nos jours – sans le moindre doute – qu'une attitude positive dans la vie joue un rôle vital dans la guérison, la convalescence et dans la santé en général. 
 
Afin de comprendre l'existence de ces effets, nous devons comprendre ce qui permet à notre corps de vivre et de fonctionner. Les cellules de notre corps croissent, se développent, se reproduisent, se régénèrent et vivent afin de former des organes et un système vital d'une complexité et d'une subtilité stupéfiantes. Chaque cellule et organe individuels du corps possède ses propres séquences hautement spécialisées de réactions biochimiques qu'elle mène à sa propre vitesse.
 
Le miracle consiste au règlement à la perfection du système entier des cellules de notre corps, ainsi que de ses organes. Tous travaillent ensemble afin de maintenir la stabilité et la santé du corps, en dépit des fluctuations constantes au sein du corps et de l'environnement extérieur. Ce fonctionnement parfait de cette balance est essentiel pour le bon déroulement de notre vie.
 
Qu'est ce qui permet cette unité de toutes les fonctions du corps, dans un monde d'une diversité aussi importante. De quelle façon tout cela peut-il être orchestré d'une façon aussi parfaite ? Qui – ou quoi – contrôle toutes ces données ? Selon la physiologie, notre rythme cardiaque, notre respiration, notre système digestif et excrétoire – ainsi que toutes les autres fonctions du corps – sont réglés par le cerveau et le système nerveux. Cependant, si notre corps se trouve sous le contrôle du cerveau et des nerfs, qui – ou quoi – contrôlent ces derniers ?
 
Le cerveau et le système nerveux – et en fait, tout le corps – sont des parties secondaires d'un système plus général : la personne. Dès l'instant où nous réfléchissons au fonctionnement du corps – dans le contexte plus large de la personne au sens large – il devient clair que si nous désirons découvrir le système général de contrôle qui maintient et gouverne en fin de compte notre fonctionnement physique et mental, nous devons chercher au-delà du corps et de notre intellect.
 
L'âme
 
Selon la religion et le mysticisme, le système de contrôle général est l'âme. C'est la présence de l'âme qui fait la différence entre une personne vivante et le corps d'une personne. Souvent, il semble difficile de concevoir avec clarté la nature de l'âme. Cela n'est pas surprenant : l'âme n'est pas une chose palpable, comme la main, le cœur ou le cerveau. Cependant, même si nous ne pouvons pas voir ou toucher l'âme, nous pouvons la sentir au niveau de notre prise de conscience. L'âme est le “moi”, l'ego sensible, perceptif, pensant et réfléchi qui se trouve aux commandes, dans le siège du pilote du corps.
 
L'âme est un système complexe qui inclut une variété de sous-systèmes. Certains d'entre eux sont accessibles à notre conscience, tandis que d'autres ne le sont pas. Ainsi, l'âme contrôle le fonctionnement de notre corps, via le système nerveux autonome, que nous le sentions ou pas.
 
Même dans le domaine de notre comportement conscient, nous ne savons pas souvent la raison pour laquelle nous agissons de telle ou telle façon. Le mode de fonctionnement de notre conscience nécessite des structures complexes de pensées logiques et non logiques hautement subtiles, de phantasmes, d'intuitions, de sentiments et d'émotions qui trouvent leur source dans la profondeur de notre inconscience. De plus, nous sommes le plus souvent ignorants de la façon dont les parties plus élevées et supérieures de notre âme guident tranquillement notre vie et la conduite de ce monde.
 
Même si l'âme se trouve “dans” le corps et par conséquent, “dans” le monde physique, elle trouve sa source dans une dimension d'une nature différente de l'existence. La dimension spirituelle fonctionne d'une façon réciproque avec la dimension physique ; pourtant, sa portée dépasse de loin cette dernière.
 
Il peut nous arriver d'avoir une certaine proximité avec ces niveaux spirituels élevés, à l'occasion de moments importants de notre vie. Dans ces moments, nous pouvons prendre conscience – d'une façon subliminale – que nous sommes guidés par une force supérieure. Une telle prise de conscience peut arriver lors de rêves et le plus souvent, elle nous quitte dès l'instant où nous nous réveillons.
 
L'âme supérieure de chaque personne est elle-même une partie d'un système plus grand qui possède son propre système de contrôle. L'autorité qui – en fin de compte – possède le contrôle général de toute la création et le mystère que nous appelons D-ieu.




New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le rabbin Avraham Greenbaum
   Revenir à la page d'accueil de Société


Back    Précédent          Chapitre - 2 sur - 2
Voir tous les chapitres de Guérison : la perspective juive


Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Hachem me parle !               Pas facile de sourire               Qui es-tu vraiment ?
 
 Hachem me parle !  Pas facile de sourire  Qui es-tu vraiment ?


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
     
  •  
  •  
  •  
     
  •  
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar