4 Téveth 5782 / mercredi 8 décembre 2021 | Paracha : Vayigach
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
                
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Société  
 
AccueilSociétéConstruction et fraternité
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Construction et fraternité    

Construction et fraternité



Le 15 Av représente la beauté et la fraternité du peuple d'Israël. La diversité des différentes races le constituant, les saveurs et les plats, les traits physiques, la différence de mentalité.

 



Le 15 Av représente la beauté et la fraternité du peuple d'Israël.
La diversité des différentes races le constituant,
les saveurs et les plats, les traits physiques, la différence de mentalité.


Acte d'un père appelant à son chevet ses fils avant de rendre son dernier souffle.Il voulait leur livrer son testament de façon originale, et pour cela, il distribua à chacun de ses 10 fils une branche de bambou. Puis demanda à chacun d'eux de la casser en deux. Les garçons étaient surpris mais ils le firent, du plus grand au plus petit, sans aucun problème. Puis il leur demanda de rassembler tous les bambous pour qu'ils ne fassent qu'un et que chacun d'eux essaye à nouveau de le casser. Comme prévu, même le fils ainé et musclé ne réussit pas la mission qui était en fait impossible. Le père satisfait de l'expérience subtile et réussit, leur dit : '' vous voyez ? '', '' Il a été facile à chacun de vous de casser un bambou. Mais jamais au grand jamais un homme seul ne pourra briser un ensemble de bambous unifies ! ''

C'était une leçon importante que le père voulait inculquer à ses enfants.
Aucun ennemi, aucun mal ne pourra leur arriver tant qu'ils seront ensemble,
unis, vivant en harmonie l'un avec l'autre. Mais s'ils se séparent, se disputent,
ils seront alors comme une branche de bambou qu'il est très facile de briser,
et devront faire face aux problèmes, Dieu nous préserve.

Le 15 Av représente la beauté de la fraternité du peuple d'Israël, la fraternité extraordinaire permettant à David Bouzaglo d'aimer d'un amour de l'âme Haim Leibovitz, et a Rahamim Saadon de courir avec joie aider Yossef Epchtein.


Le peuple d'Israël est fait d'un large éventail de cultures. Chacun a reçu son
nom selon ses racines. Un palais et des plats différents, un caractère, une mentalité et un aspect extérieur différent. Cette différence est née des 12 tribus, différentes l'une de l'autre dans leurs caractéristiques, leurs rôles et leurs activités. Yaacov notre père, a vu cela, a vu et s'est inquiété de se qu'il allait advenir de ses fils et donc du peuple d'Israël. Allaient-ils passer de 12 tribus d'un même peuple à 12 peuples différents ? Comment les garder unis ? Qu'est ce qui les protégerai et les rendrai intouchables des autres peuples si ce n'est d'être unis ?

Ses douze fils autour de son lit le calmèrent en lui disant : '' Ecoute Israël Hachem est notre dieu '' ! Hachem que son nom soit bénit est notre dieu à tous, est un et unique, il est la source de notre unité. En lui nous croyons tous et sur lui nous nous reposons. Et pour cela, peu importe notre différence et même nos nombreuses différences, car il y a la corde nous reliant tous comme un seul être, la corde nous reliant en la croyance d'un Dieu unique, qui nous gardera unis, et avec l'aide de dieu, personne ne pourra nous briser. Lorsque Yaacov entend ses mots, ému, il répond de suite : '' Que son nom soit sanctifie à tout jamais ''.

Mais, du jour où ils sont devenus Israël, le mariage, entre tribus différentes, fut interdit. Interdiction qui durera jusqu'au partage de la terre par héritage. Les tribus se souvenaient des mots de leur père, Yaacov Avinou, et savaient combien il désirait qu'ils soient unis, cette situation douloureuse leur rendait
difficile cette situation. On peut donc comprendre leur joie lorsqu'ils purent enfin se marier les uns avec les autres. Et ca se passa le 15 Av, après avoir conquis et partagé la terre. Les tribus furent donc autorisées et purent enfin faire ce qu'ils avaient promis à leur père : '' Ecoute Israël..... Hachem est Un ''.
Et depuis le 15 Av fut fêté dans une grande joie, les jeunes filles dansaient dans les vignes, toutes habillées de blanc mais de vêtements empruntes, afin de ne pas pouvoir faire de distinction entre une jeune fille de peu de moyens
et une jeune fille bien nantis, alors il fut dit dans la gemara, dans la masehet
taanit : '' il n'y eut de jours meilleurs pour Israël que le 15 Av ''.


De nos jours, nous ne jouissons pas encore des danses du 15 Av dans les vignes. Beaucoup de sortes et de genres dans le peuple il y a et il y a ! Nous n'avons pas pour le moment ce qu'il faut pour une unification spectaculaire
du peuple, mais de façon détourné nous pouvons aussi y arriver, en
acceptant son prochain comme il est, sans à priori ou regards dédaigneux.
Sans rapports sefaradi – ashkenazi disgracieux, ou mépris pour celui qui ne fait pas, tout a fait comme il faut, comme nous. Respecter celui qui nous fait face qui n'est pas une quelconque personne de Géorgie ou d'Ethiopie, du Maroc, d'Egypte, de Pologne ou d'Allemagne, car il est ton frère ! Il vient d'une autre tribu et d'un autre endroit, d'ou ses us et coutumes différents, sa mentalité différente, mais, ton frère il est et restera à tout jamais. Nous devons toujours nous souvenir de ça afin de sauvegarder la fraternité extraordinaire qui nous protège. Le Rav Harouch שליט"א souligne à chaque occasion : ''Nous aimons tout le monde et ne nous séparons de personne ! ''.

Chacun de nous se doit d'être un soldat loyal envers son créateur et surveiller de prés son poste. Mais en aucun cas, il ne doit oublier de respecter son prochain ! Il n'y a que ca, avec l'aide de dieu, et dire a voie haute : '' Ecoute Israël....hachem est Un ''. Rabbi Nahman de Breslev dit : '' (likoute ,moharan ח"ב; torah יז") Dieu nous regarde toujours nos actions d'un œil bon et positif et ignore ce qui ne l'est pas. Nous apprenons donc de ca que l'homme doit calquer son regard et ne pas chercher les fautes et les erreurs chez son prochain; au contraire il se doit de chercher et de trouver les points positifs; toujours, c'est comme ca qu'il aura une vie de paix et sereinité".

Rabbi Nahman nous apprend que seule le ''regard'' bon et indulgent sur l'autre amène la paix. Et qui peut comprendre mieux que nous : paix = unité. Qui plus que nous attend l'arrivée de la gueula ? Et que ne ferions nous pas pour qu'enfin elle arrive ?


Mais comment recevoir la gueula alors qu'un juif regarde son frère de haut parce qu'il est d'une autre race, c'est un juif kadoch ! Ou se moquer de ses us et coutumes ! Comment peut il dire : ''fais moi voire… '' alors qu'il se moque de son ami, au moment ou celui ci arrive à la tefila, et raconte des blagues désobligeantes à son propos ? Nous sommes un peuple, un peuple constitué de 12 tribus qui sont le fruit de 12 cultures différentes, et pour respecter le testament de Yaacov Avinou, nous nous devons d'accepter chaque juif à bras ouverts et avec amour. Lorsque ce jour viendra, alors, et c'est sans aucun doute, que nous revivrons les danses de la vigne, qui selon les témoignages et l'un des jours le meilleur pour d'Israël.

 





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le rabbin Lazer Brody
   Revenir à la page d'accueil de Société




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Faire des vagues               Découvrir les juifs berbères               Donner le ton
 
 Faire des vagues  Découvrir les juifs berbères  Donner le ton


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
     
  •  
  •  
     
  •  
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar