4 Téveth 5782 / mercredi 8 décembre 2021 | Paracha : Vayigach
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
                
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Société  
 
AccueilSociétéLe crash de Chabbat
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Le crash de Chabbat    

Le crash de Chabbat



Tout comme Hachem est patient avec nous, nous devons aussi être patients avec les autres. C'est notre travail de chercher le bien l'un dans l'autre avant de prendre des décisions erronées

 



 

 

 

 

 L'ambulance était arrivée juste un moment avant que j'arrive sur les lieux en revenant de la prière du matin du Shabbat. Notre retour à la maison nous laisse le temps de réfléchir à la vie et de voir à quel point nous devons remercier Hachem pour les miracles de la vie. Ce Shabbat m'a appris une grande leçon.

 

Cela a commencé plus tôt dans la semaine à mon retour de mon cours avec le Rav Lazer Brody. Ma femme souhaitait me montrer une nouvelle émission de télé réalité israélienne dont elle avait entendu parler sur le net. À contrecœur j'ai accepté. Dans le spectacle, des caméras cachées sont installées sur une scène. Les acteurs jouent des rôles comme s’ils se trouvaient dans des situations vraiment tristes ou désespérées. Par exemple, une femme a agi en tant que femme récemment expulsée. Sur son téléphone portable, les caméras cachées l'enregistrent la priant de prolonger son loyer avec son propriétaire. Les caméras cachées captent ensuite les réactions des passants. L'idée est de voir qui aide et qui continue sa route.

 

Beaucoup ont offert leur aide, y compris un homme qui était prêt à payer le loyer sur place. Malheureusement, de nombreuses personnes ont cherché à savoir ce qui se passait mais ont poursuivi leur propre chemin. C'était un spectacle créatif, mais j'ai regretté de passer du temps à regarder le clip alors que j'aurais pu apprendre la Torah.

 

Le lendemain matin Chabbat, quand je rentrais à la maison, j'ai vu les terribles conséquences d'un accident de voiture survenu près de chez moi. Une collision de deux voitures a eu lieu à une intersection où de nombreux Juifs passent alors qu'ils se rendaient à des offices de prière. Alors que je voyais les dégâts, immédiatement à mon grand regret, mon mauvais penchant s'élevé en moi: "Tu vois, regarde ce qui arrive à ce qui conduisent le Chabbat ! ". Je m'approchais maintenant du "spectacle".

 

Les victimes, toutes deux indemnes, restent immobiles, froides, effrayées et se secouent. Beaucoup de gens ont regardé et ont été transportés alors qu'ils se dirigeaient vers la synagogue pour l'office. Mais personne ne reste avec eux pour offrir de l'aide. Puis j'ai réalisé que c'était un message de Hachem pour m'apprendre quelque chose de. Si je n'avais pas vu cette émission de TV , moi aussi, j'aurais continué ma route. Mais maintenant, j'ai les yeux ouverts, c'était l'occasion de mettre mon savoir en action et d'aider un autre Juif.

 

Une des premières leçons de Likutei Moharan de Rabbi Nachman est de rechercher la sagesse, l'étincelle de Hachem dans tout ce que nous rencontrons. C'est à ce moment que j'ai souri et que j'ai compris en quoi consistait cet enseignement. Une stupide émission de télé-réalité sur Internet, qui, je pensais, me vola mon temps d'étude de la Torah, était maintenant responsable de ma grande mitsva, la sensibiliter envers mon prochain.

 

Je me suis précipité chez moi pour faire du café et je leur ai apporté les célèbres biscuits de ma femme. En descendant l'escalier, le café s'est renverséet m'a brûlé les mains quelques fois, mais la douleur a rapidement disparu lorsque j'ai constaté à quel point ils étaient heureux d'être aider. Ils étaient très reconnaissants. L'eye-liner de la femme avait coulé avec les larmes après l'accident. Elle était sur le point d'être emmenée à l'hôpital pour une radiographie. Merci BH qu'ils allaient tous bien.

 

Il est facile de juger les autres, mais ce n'est pas notre travail ici dans ce monde. Nos rabbins nous apprennent que nous sommes ici pour apprendre Emuna et la propager. Comme le souligne Rav Brody, "le judaïsme n'est pas un sport de compétition", notre travail consiste uniquement à travailler sur nous-mêmes. Pour voir le bien dans l'autre.

 

Nous devons nous rappeler que l'amour de Hachem pour nous est inconditionnel, mais nous devons vraiment ressentir et intérioriser que nous devons tous nous efforcer de réfléchir quotidiennement à Sa bonté. Tout comme Hachem est patient avec nous, nous devons aussi être patients les uns envers les autres. C'est notre travail de rechercher le bien l'un envers l'autre et en nous..

 

Nous devons nous débarrasser de la croyance erronée selon laquelle Hachem aime certains de ses enfants plus que d'autres. Pour qui sommes-nous? Même si nous gardons toute la Torah, ce n’est que grâce à Son amour et de Sa grâce que nous méritons de l'observer. Ce ne sont pas nos propres efforts. Ce n'est pas à propos de moi. C'est à propos de nous.

 

Aujourd'hui, la nation d'Israël a besoin de chacun de nous, qui gardons sa Torah, pour faire l'effort de rapprocher les autres de la Emuna. Si vous êtes une personne qui a essayé Hitbodedut et que vous avez trouvé cela difficile, essayez de passer plus de temps à prier pour les autres. Priez pour le bien-être d'Israël, pour nos chefs spirituels, et pour que nous intériorisions tous la Foi -Emuna dans nos cœurs et vous verrez de grands miracles.

 





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par David Perlow
   Revenir à la page d'accueil de Société




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
N’ayez pas peur du Corona               C’est pas mon fort               Pour l'amour des aînés
 
 N’ayez pas peur du Corona  C’est pas mon fort  Pour l'amour des aînés


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
     
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar