22 Sivan 5779 / mardi 25 juin 2019 | Paracha : Qora'h
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Une vie spirituelle     Histoires personnelles     L’envie de prier     Kabbale             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Histoires personnelles  
 
AccueilSpiritualité et foiHistoires personnellesLa lettre d'une Baalat Techouva
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

La lettre d'une Baalat Techouva    

La lettre d'une Baalat Techouva



J'ai tout le temps cherche des réponses a plein de mes questions .Toujours j'avait des rêves. Toujours j'avait des pensées, toujours il m'était certain que tout se mettra en ordre.

 



Toute ma vie j'ai grandi avec la conscience de gens religieux autour de moi et tous vivaient leurs vies.

Moi aussi.

J'ai tout le temps cherche des réponses a plein de mes questions .Toujours j'avait des rêves. Toujours j'avait des pensées, toujours il m'était certain que tout se mettra en ordre.

Je hais le chemin negatif,mais des fois j'ai ressenti non reliees aux endroits ou je me suis trouvee.

Le changement comenca un an apres avoir etudiee a l'academie , et a la fin de l'annee j'ai senti comment j'ai quitte l'endroit et…je suis restee avecmes reves et beaucoup de sentiments de ''O.K. bon quoi maintenant ?

C'etait pour moi un echec total car dans la societe dans laquelle j'ai grandi, un diplome est la base de la vie, a peu pres. Alors apres avoir quitter j'ai commence a etre etiquetter par ''ceux qui se cherche et ne se trouve pas '' Il ne manquait plus qu'une chose rien que je voyage a Hodou en thailande, [Oui meme des tels conseils aussi j'ai recu ]mais je n'ai pas ressenti que je ''recherchee''. Je n'ai pas senti sans savoir. Je ressentais plutot que je suis tres assise et que je sais ce que je veux, et aussi tres heureuse. Mais de penser ainsi parmi une enorme communaute de personne qui ne pense pas ainsi ca embrouille vraiment , et meme fait bouger l'ame profondemment dans des voyages fatiguant et des questions qui pince.

Un an entier j'ai essayer de trouver des reponses a la question ''Pourquoi est je quitter?''j'ai essayer de trouver d'autre metiers, j'ai essayer de travailler dans des boulos qui reussissent,j'ai essayer de me renforcer avec des gens qui m'avait l'air normaux. Mais je suis parti a la perte.

Je ne savais rien,qui suis je, qu'est que je suis, quelles sont mes hobbies, j'etait tout le temps sur un chemin d'en haut puis en bas en bas puis en haut…

Dans tout ce balagan le plus embetant etait de ressentir qu'en fait je sais tres bien qui je suis et qu'est ce que je suis et a quoi je suis aller mais seulement je n'arrive pas a l'exprimer, meme interieurement. Et donc, aussi de vivre un train de vie et ma Foi ma Emouna.

J'etais tres impregner dans du sable mouvant de pensées ''qu'est ce qu'il diront'' ou ''de quoi je vais avoir l'air'' que je ne sois pas attrapper comme un personne delirante,trop optimiste , qui vit comme dans un film.


C’était comme une prison interieure, de deux cotes. Combien est il compliqué de se tenir devant la vérité profonde et de dire le plus objectivement qu’il soit « A ce groupe je suis liée !!».Ainsi je veux être.

Car de telles décisions que veulent elle dire ? Que des gens me respecteront moins ? Que j’ai l’air «Dossit»[religieuse] ? Que je parle dans le langage de la Emouna en disant avec l’aide d’Hashem, Beezrat hashem ? Que mes enfants ne regarde pas de films ni passe leur temps dans les canyons ? Que mon mari étudie la Tora et que cela me réjouisse ? Que j’ai la Foi et l’attente de la venue du Machiah’ de nos jours ? Que j’attende ce que ‘’je ne ressens pas ‘’ ? Que j’écoute et entende le conseil des Rabbanims ? Que j’accepte les choses avecEmouna et joie même si je ne sais pas comment ? Que je ne danse pas des danses mixtes ? Que je m’habit pudiquement ?

C’est une déclaration. C’est vraiment une déclaration .

Mais un moment arrive ou il n’y plus de solution. Où tu comprend que si tu ne le fait pas maintenant, tu ne pourras pas vivre ta vie. Cela ne dépend pas combien tu essaye d’enlever et détacher la Emouna de ton cœur, elle est tellement ancré dedans. Mais je n’arrive pas a avancer. Que peut-on faire ? Continuer les prochains mois dans le mensonge rien que pour ne pas avoir l’air ? Ou commencer a déclarer sur ca, surtout en moi, que c’est moi et c’est tout !?

Il n’y a aucun doute qu’il s’agit du changement de la vie. Des programmes entiers que j’ai cousus en tant que jeune fille s’enfouis. Mais un monde nouveau tout entier s’ouvre devant moi, sans ouvrir la porte des options que cela entraine en lui, je ne pourrai jamais goutter jusqu’au bout sa beauté, sa fierté, tant que je me ressens coupée en deux. Nos sages ont déjà dit il n’existe pas de joie comme la réponse aux doutes. Il n’y a rien de plus beau que de ressentir une partie de quelquechose ,que tu soit liee a quelquechose d’authentique. Me connaitre, moi , ma personnalite, ma Foi, et mon chemin de vie.

Mon Createur.

C’est le moment d’élever une petite prièredouce du fond du cœur au Createur qu’il nous fasse meriter d’eplucher les ecorces qui cache , et de meriter de devoiler la grande lumiere qui est en nous sans avoir du tout peur, sans doutes ni arriere pensees ! D’avoir confiance dans Son contrôle particulier minutieux et Son amour pour nous tout le temps.                  
 





New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par Tehia Fisher
   Revenir à la page d'accueil de Histoires personnelles




Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Suis-je chrétien ?               Oui... je me souviens # 3               Sauver des vies en cinq minutes
 
 Suis-je chrétien ?  Oui... je me souviens # 3  Sauver des vies en cinq minutes


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
     
  •  
  •  
  •  
  •  
     
  •  
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar