22 Sivan 5779 / mardi 25 juin 2019 | Paracha : Qora'h
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Une vie spirituelle     Histoires personnelles     L’envie de prier     Kabbale             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
Une vie spirituelle  
 
AccueilSpiritualité et foiUne vie spirituelleTrouver sa voie
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

Trouver sa voie    

Trouver sa voie



Chacun possède dans le monde une voie particulière, correspondant à la racine de son âme, ses réincarnations et sa réparation. Chacun doit donc trouver sa propre voie…

 



D’autre part, l’homme doit attacher son coeur aux mots écrits devant lui dans la lecture de la prière écrite, mais comme il ne peut se maîtriser, elle est récitée sans concentration. Tel n’est pas le cas de la prière personnelle qui sort du coeur et s’exprime instantanément ! Elle ne présente aucune difficulté et ne requiert pas même le besoin de se concentrer, car la concentration vient d’elle-même, en particulier lorsque l’homme prie sur des sujets qui le touchent personnellement ; alors aucun problème ne se présente pour exprimer la prière directement de son coeur, comme il le convient.

Voilà la différence essentielle entre la prière écrite et celle qui ne l’est pas. Dans la prière dont la formulation est déjà écrite, l’homme doit fournir un travail titanesque et des efforts incommensurables pour connecter son coeur aux mots écrits, jusqu’à ce qu’il ressente que les mots de la prière écrites dans le livre proviennent vraiment de son coeur et expriment réellement ses émotions et son intériorité. Mais comme la plupart des gens sont encore incapables de contrôler leur coeur, ils ne peuvent y ressentir vraiment les mots écrits dans le livre, et sont donc impuissants à se concentrer.
 
Il s’ensuit que seule une petite élite, ceux qui maîtrisent leur coeur, réussissent à réciter les prières écrites avec la concentration requise. Cependant, la plupart des gens et pas seulement les gens du peuple, se limitent à lire les prières dans le livre. Pourtant cette lecture n’est en aucun cas une prière pour HaChem, car une prière sans concentration est comme un corps sans âme. A quoi cela est-il comparable ? A un homme qui te déclare les plus belles paroles qui soient. Par exemple, qu’il t’aime, que rien ne t’égale, etc. sans ressentir les mots dans son coeur.
 
Il pense à tout, sauf à ce qu’il dit. Il en résulte que celui qui se contente d’articuler la prière telle qu’elle est écrite, n’a presque aucun lien avec elle et par conséquent, presque aucun lien avec HaChem.
 
Pourtant, chacun peut à tout moment, prier du plus profond de son coeur, même si son niveau est très ordinaire, juste en parlant à HaChem avec ses propres mots. Cette causerie et prière sort tout droit du coeur et puisqu’elle n’est pas écrite, on ne dit donc que ce que le coeur dicte, car l’essentiel de la concentration dans la prière consiste à attacher le cœur aux mots. Ainsi, chacun, petit ou grand, peut entretenir un lien très intime avec HaChem, car la prière est un lien avec HaChem.
 
C’est le contenu des paroles de Rabbi Na'hman de Breslev : ‘Petit ou grand, on ne peut devenir un homme vraiment digne de ce nom, que grâce à la prière dans l’isolement’ (Likouté Moharan Tinyana, 100). Car sans l’isolement, l’homme n’est pas lié à HaChem, et malgré tous ses efforts, il lui manque toujours l’essentiel.
 
Crée ton propre chemin
 
C’est aussi ce que notre Maître écrit dans Sipouré Maassiot (1ère histoire) :
 
Il vit un chemin sur le côté et fit ce raisonnement : ‘Je marche depuis si longtemps dans le désert sans rien trouver, peut-être ce chemin conduit-il à une habitation ?’
 
Après avoir recherché la fille du roi disparue depuis de nombreuses années, le gouverneur du pays, second personnage du royaume, vit un chemin sur le côté, décida de le suivre et quitta la grande route. C’est une allusion à la révélation de la prière personnelle, ou en d’autres termes, à la prière dans l’isolement.
 
Le chemin est une voie étroite ne laissant passer qu’une seule personne à la fois ; c’est pourquoi la révélation de la prière personnelle prit pour lui l’aspect d’un chemin. Car en vérité, bien qu’il existe des prières écrites et connues dans les rituels de prières – les Psaumes, les Likouté Tefilot, et d’autres, qui sont toutes importantes et efficaces – il est impossible sans prière personnelle, de trouver la fille du roi, c’est-à-dire la foi.
 
Voici l’explication du monologue du gouverneur du pays : ‘Je marche depuis si longtemps dans le désert sans rien trouver’ - il vit clairement qu’il suivit jusqu’à présent des voies empruntées par tous, qui sont les prières appartenant au peuple d’Israël et dont la formulation est fixée et égale pour tous. ‘Je marche depuis si longtemps’ - c’est-à-dire qu’il utilisa constamment ces prières et néanmoins ne réussit pas à trouver la fille du roi. Lorsqu’il vit ‘un chemin sur le côté’ - c’est la voie personnelle, il pensa en son for intérieur : Peut-être ce chemin conduit-il à une habitation ! Et en réalité, il trouva la fille du roi en suivant ce chemin.
 
Le gouverneur du pays comprit qu’il doit composer sa propre prière, adaptée exactement à sa situation de l’heure, comprenant les louanges, la reconnaissance, l’examen de conscience, les requêtes, la tranquillité de l’esprit, et ainsi de suite. Cette prière ne peut être écrite nulle part, car elle change selon le lieu, le temps, l’épreuve, le sujet dont chacun se préoccupe dans son corps et dans son âme. Il comprit alors que c’est seulement s’il s’engage dans la voie de la prière individuelle qu’il pourra trouver une habitation, un lieu où règne la tranquillité d’esprit – sa propre solution et réparation.
 
Un bain de jouvence
 
Chacun possède dans le monde une voie propre et particulière, correspondant à la racine de son âme, ses réincarnations et sa réparation. Et bien que tous doivent réaliser des préceptes collectifs, chacun les accomplit à sa façon. Chacun doit donc trouver sa propre voie, ce qui n’est possible que grâce à l’isolement. La prière personnelle ne peut être écrite dans aucun livre, car non seulement elle change d’un homme à un autre, mais de plus, elle diffère d’un jour et d’une heure à l’autre pour le même individu, et selon les messages qu’HaChem envoie à ce moment-là.
 
Il en résulte une règle supplémentaire qu’il faut savoir : l’isolement d’un jour n’est jamais comparable à celui d’un autre jour car l’homme doit rechercher journellement et à chaque instant ce qu’HaChem attend de lui : sur quoi prier et solliciter ; sur quoi se confesser et exprimer ses regrets ; quel message caché HaChem lui envoie-t-il dans ce qui lui arrive, etc. Même la reconnaissance et les louanges qu’il éprouve envers HaChem ne sont pas identiques d’un jour à l’autre, car il doit toujours reconnaître de nouveaux bienfaits.
 
Ainsi, la manière et la voie de la reconnaissance changent selon l’optique du moment et le vécu de l’instant.
 
Il est évident que pour chacun, chaque jour diffère des précédents. Chez l’homme aussi, de nombreuses choses changent sans cesse. L’isolement change donc naturellement, d’un jour à l’autre.
 
Pourquoi l’isolement amène-t-il l’homme à son chemin personnel dans la vie ? Voici une explication supplémentaire à cette question : l’isolement est l’unique aspect du service divin à être vraiment personnel, car il diffère d’un individu à l’autre. Le reste des commandements est égal pour tous : tous mettent les mêmes Tefilines, tous étudient la même Tora, et la prière écrite aussi est la même. En revanche, l’isolement est exclusivement personnel et chacun le pratique d’une manière différente. Il n’y aucune règle et chacun ouvre son coeur à HaChem, selon son inspiration et ce qu’il éprouve dans son corps et dans son âme.
 
Crier silencieusement
 
Il convient d’avertir ici celui qui pratique l’isolement, qu’il estinterdit à quiconque de l’entendre et que s’il veut crier, il doitêtre sûr que personne ne l’entendra. Tant qu’un doute subsiste,il devra parler silencieusement, et s’il ressent malgré tout lebesoin de crier, il devra le faire silencieusement, voire dansson coeur. Notre Maître rapporte en effet qu’il existe un cridu coeur et que même au milieu d’une foule, un homme peutcrier vers HaChem sans que personne n’y prenne garde.
 
 
Il ne s’agit pas seulement de savoir vivre (derekh erets), d’éviterune dispute ou de profaner le nom d’HaChem, mais celatouche directement à la nature de la prière dans l’isolement,qui doit être tellement individuelle que personne n’a le droitd’être le témoin des paroles prononcées devant le Créateur.Tant que l’homme sait que quelqu’un peut l’entendre, il nepratique pas l’isolement et n’est pas vraiment seul avec leCréateur. C’est seulement lorsqu’on se trouve seul avec Lui,que cela s’appelle vraiment hitbodedout (l’isolement).
 
À suivre…




New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par le Rav Shalom Arush
   Revenir à la page d'accueil de Une vie spirituelle


Back    Précédent          Chapitre - 6 sur - 24          Suivant    Next
Voir tous les chapitres de À travers champs et forêts


Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
La combinaison gagnante !               Faire du stop vers la Foi               Mon Père que j'aime tant !
 
 La combinaison gagnante !  Faire du stop vers la Foi  Mon Père que j'aime tant !


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
  •  
     
  •  
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar