9 Adar 5778 / samedi 24 février 2018 | Paracha : Tétsavé
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Spiritualité et foi Breslev Famille Société Fêtes et jeûnes Paracha Halakha (loi juive)
   Une vie spirituelle     Histoires personnelles     L’envie de prier     Kabbale             
 
  Toutes les catégories  
 
 
 
L'envie de prier  
 
AccueilSpiritualité et foiL'envie de prierLa tsedaqa
 
  Recherche avancée
   Articles
 
   Recherchez
 
            
 

La tsedaqa    

La tsedaqa



Je t'invoque, Éternel, aie pitié et miséricorde pour mon âme malheureuse, pour toutes les âmes de la maison d'Israël, Ton peuple, et sépare-nous de ceux qui s'égarent...

 



Je t'invoque, Éternel, aie pitié et miséricorde pour mon âme malheureuse, pour toutes les âmes de la maison d'Israël, Ton peuple, et sépare-nous de ceux qui s'égarent et perdent leur vie à cause de leur poursuite du gain ; ils sont préoccupés tous les jours par les besoins du travail et mangent leur pain dans la souffrance.
 
"À la sueur de leur front ils gagneront leur pain jusqu'à ce qu'ils retournent à la poussière de la terre et ils n'obtiendront rien de leur fatigue."
 
Toi qui es plein de miséricorde, aie pitié de nous et sauve-nous du sort de ces gens.
 
"Aie pitié ! Aie pitié !"
 
"Sauve-moi, sauve-moi ! Moi, tout mon entourage et tout Ton peuple Israël de l'attrait de l'argent, car cette mauvaise tentation s'est accentuée et tellement répandue aujourd'hui, dans cette génération, qu'il nous est impossible de prendre du recul nécessaire pour réfléchir un peu et nous demander :
 
"Qu'adviendra-t-il de nous ?"
 
Tout cela vient du fait que notre esprit est tourmenté à chaque instant par les soucis pécuniaires, même le besoin des choses essentielles nous trouble énormément.
 
Éternel, notre D-ieu aie pitié de nous dans Ta miséricorde, sauve-nous de cette mauvaise tentation qu'est l'argent et donne-nous le mérite par Ta grande miséricorde, Maître du monde, qui multiplies Tes bienfaits, de bénéficier de Ton aide afin que nous puissions donner beaucoup de tsedaqa aux pauvres qui étudient la Tora. Que notre intention lorsque nous travaillons, soit de donner la tsedaqa. Que nous puissions donner plus que ce que notre force nous permet.
 
Envoie-nous, dans Ta miséricorde, des pauvres méritants pour que nous puissions nous aussi être méritants grâce à eux. Aide-nous à accomplir la mitswa de tsedaqa convenablement, avec un cœur sincère au summum de la perfection, avec joie, bon cœur et grâce.
 
Donne-nous le mérite de donner la tsedaqa de façon à ce que le pauvre n'ait pas honte de recevoir ; que je puisse parler au cœur des pauvres et infortunés pour les consoler, les contenter et réjouir leur cœur.
 
"Accorde-moi la pleine joie de Ton secours et soutiens-nous par Ton esprit magnanime."
 
Que je puisse toujours me consacrer à aider les pauvres méritants de toutes mes forces ; qu'il s'agisse de partager, de distribuer mes biens, leur accorder des dons ou les gratifier, de mes deux mains, de la bénédiction divine que tu m'accordes à chaque instant ; ou que ce soit pour essayer de toutes mes forces d'aller collecter des fonds pour eux afin de réunir une offre généreuse de la part de nos frères, Bnei Israël, pour les soutenir, les rassasier et remplir les mains des pauvres méritants, selon leurs besoins, nourriture, vêtement ou tout ce dont ils manquent.
 
Dans Ta bonté, permets-moi de trouver grâce aux yeux de Ton peuple Israël et que mes paroles puissent être acceptées, qu'elles entrent en eux afin que leur cœur s'ouvre généreusement à la tsedaqa.
 
Que j'aie le mérite de recevoir de chacun une bonne part. Aide-moi afin que j'aie la force de transformer un cœur dur en cœur généreux, que je puisse multiplier les dons de tsedaqa sincèrement, tous les jours de ma vie.
 
Par la grâce et la force de la tsedaqa accomplie par ton peuple Israël, donne-nous le mérite de briser le désir d'argent qui est en nous. Lorsque le souffle de la sainte mitswa de tsedaqa nous habitera, alors le désir d'honneur et de richesse sera oublié, ce désir qui fait que le cœur s'enflamme et aspire à beaucoup d'argent, qu'il veut s'enrichir dans un monde qui ne lui appartient pas. Que nous puissions rejeter les divinités d'or et d'argent.
 
Que nous n'ayons dans notre cœur aucun désir ou tentation pour l'argent. Que nous soyons simplement satisfaits de notre sort et nous nous contentions de ce dont Tu nous fais grâce dans Ta bonté à chaque instant, à chacun selon Ta bonne volonté ; et que nous ne convoitions en aucun cas ce qui ne nous appartient pas ; que nous ne désirions rien qui appartienne à notre prochain.
 
Que nous soyons emplis de reconnaissance et de gratitude à l'égard de ce que nous avons acquis de manière honnête.
 
Que dans Ta grande miséricorde nous ayons le mérite de nous intégrer et de nous attacher aux véritables Tsadiqim de la génération, qui ont eu le mérite de briser et d'anéantir totalement le désir de richesse.
 
Que nous puissions nous rapprocher du vrai Juste, qu'il puisse unir nos âmes et nous emporter avec lui vers un renouveau dans le bien.
 
Prière inspirée par la leçon 17 du Liqouté Moharan, vol. 1.
 
Extrait du livre "Likoutey Tefiloth" Editions "Mayanot Hatsadik". Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur.




New Comment    New Comment
   Voir d'autres articles par Rabbi Nathan
   Revenir à la page d'accueil de L'envie de prier


Back    Précédent          Chapitre - 6 sur - 6
Voir tous les chapitres de Liqouté Tefiloth


Haut de la page    Haut de la page       E-mail    E-mail          Partager       Imprimer    Imprimer


 M M'ajouter à la liste de distribution
 
 
  
Si vous désirez recevoir d'autres articles sur le même sujet ou d'ordre général, inscrivez ici votre adresse email:

   

 Articles apparentés Articles apparentés
 
 

 
Il est temps de changer               Mourir pour une prière               Juste de l’amour
 
 Il est temps de changer  Mourir pour une prière  Juste de l’amour


  0 Nombre de commentaires :     

Envoyez votre commentaireEnvoyez votre commentaire    Envoyez votre commentaire    

 
 
  
En l'honneur de :    A la mémoire de :
  
 
Vous avez aimé cet article ?
 
En tant qu'organisme à but non lucratif, Breslev Israël dépend du soutien
généreux de personnes telles que vous pour continuer à vous offrir d es articles de qualité
 
Cliquez ici pour soutenir Breslev.co.il
  
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
  •  
  •  
  •  
  •  
     
  •  
  •  
     
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar