21 Tichré 5782 / lundi 27 septembre 2021 | Paracha : Soukoth
 
dot  Ajouter à mes favoris   dot  Définir en tant que page d’accueil  
 
   
    S'inscrire    |    Se connecter
  
    Mon compte     Historique des achats     Aide
 
 
  Mon pays :  
  États-Unis   
 
   Langue :  
  Français   
 
   Ma monnaie :  
  Dollar des États-Unis   
 
   
Page d'accueil Information Breslev VOD Radio Forums Breslev Boutique Dons
                
 
  Toutes les catégories  
 
 
      
 
Une mézouza : c'est quoi ?  
 
AccueilMezouzothUne mézouza : c'est quoi ?
 
 
Recherchez
 
           

 
Une mezouza: c'est quoi?

Une mezouza est un petit rouleau de parchemin – fait à partir de la peau d'un animal pur – qui est posé sur le montant droit des portes des pièces habitables d'un logement dans lequel un juif réside.

 

Le rouleau contient deux passages de la Tora (Devarim/Deutéronome 6:4-9 et 11:13-21) dans lesquels il est fait référence au commandement de la mezouza: “Tu les inscriras sur les poteaux de ta maison et sur les portes”. Ces passages sont les deux premières parties de la prière du Chema' et ils affirment l'existence et l'autorité de D-ieu.

 

Le texte d'une mezouza doit être écrit en respectant les conditions de la halakha (loi juive): la façon dont le parchemin a été fabriqué, la forme spécifique des lettres, et de nombreux autres points.

 

Le parchemin est le pus souvent roulé et inséré dans une boîte de protection qui est fixée au montant droit des portes, au bas du tiers supérieur du montant.

 

Une bénédiction est récitée immédiatement avant de poser la mezouza sur le montant de la porte. “Sois béni, Éternel notre D-ieu, Roi du monde qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné de fixer la mezouza.”

 

La coutume la plus répandue consiste à toucher la mezouza de la main – et d'embrasser ensuite la main – en entrant et en sortant de la pièce/maison/immeuble. La mezouza doit être vérifiée par une personne compétente à deux reprises sur une période de sept années.

 

La Tora nous ordonne de réaliser des actions qui nous lient d'une façon constante à D-ieu. Ainsi, nous devons réfléchir et discuter de la Tora “jour et nuit”; nous devons mettre les téfilines et porter des tsitsith. Tous ces gestes fixent et attachent sur notre corps des signes physiques de la présence de D-ieu.

 

Le commandement de la mezouza étend ce concept dans nos lieux de résidence: nous affichons et exposons fièrement dans notre maison une présence physique de D-ieu. Chaque fois que nous y entrons – ou que nous en sortons – leur vue nous permet de rester continuellement liés à D-ieu. En agissant de la sorte, nous nous lions à l'énergie spirituelle de la mezouza, ce qui nous permet de mériter la protection de D-ieu dans notre maison.

 

(Reproduit avec l'aimable autorisation de la Fondation Ba'al Chem Tov).

 






 
 Les plus populaires Les plus populaires
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Facebook Facebook
 
 
 
 Les plus lus Les plus lus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Produit du jour Produit du jour
 
 
 
 
Back  1 2 3  Next
 
 
 
 
 Les plus vus Les plus vus
 
 
 
 
Up  1 2 3  Down
 
 
 Liste e-mail Liste e-mail
 
 
 
S'abonner ici :   
 
   
 

 
 



  
 
 
open toolbar